Où l'on apprend que Marion Maréchal-Le Pen écoute Youssoupha, Sexion d'Assaut et Maître Gims

Publié à 18h14, le 22 juin 2015 , Modifié à 20h58, le 22 juin 2015

Où l'on apprend que Marion Maréchal-Le Pen écoute Youssoupha, Sexion d'Assaut et Maître Gims
© NICOLAS MAETERLINCK / BELGA / AFP

PREMIÈRE SUR LE RAP - Non, Marion Maréchal-Le Pen n'est pas "la marionnette" de son grand-père Jean-Marie. Après avoir pris ses distances politiques avec le co-fondateur du Front national, notamment suite à son hésitation à se présenter en PACA, la députée du Vaucluse avait été attaquée par "le Menhir" qui l'avait qualifiée de "perfide". 

Et visiblement, les désaccords entre les deux ne sont pas que politiques. Dans un long entretien au trimestriel Charles disponible le 23 juin, la députée dévoile ses goûts musicaux. Interrogée sur son goût pour le rock identitaire, musique liée historiquement à l'extrême-droite, elle explique détester ce type de musique et avoue un petit pêché pour Michel Sardou. Elle dit :

"

Je déteste le rock identitaire, je trouve ça nul! Vraiment [Rires]. Musicalement, c'est un gag. Je n'ai jamais écouté ça, je suis hyper ringarde musicalement : j'écoute Michel Sardou, des chanteurs comme ça.

"

Si elle confesse être "ringarde" sur le terrain musical, la députée du Vaucluse explique cependant écouter de temps en temps du ... rap. Oui, oui, cette musique considérée comme une "attaque barbare" par son grand-père. Elle dit :

"

Je vais peut-être vous surprendre mais j'écoute du rap aussi. Il y a un rappeur que j'aime bien, même si je ne suis pas d'accord avec tout ce qu'il dit sur le fond, mais je trouve qu'il a un talent d'écriture, c'est Youssoupha. J'aime beaucoup Sexion d'Assaut et Maître Gims aussi...

"

De là à imaginer Marion Maréchal-Le Pen en maître de cérémonie, il n'y a qu'un pas. D'ailleurs, elle le dit elle-même, elle appartient "à [son] époque" puisqu'il lui "arrive" d'écouter Skyrock de temps en temps.

Première sur le rap, on ne doutera donc pas que la candidate aux régionales en PACA contre Christian Estrosi, dans une bataille de troll versus troll, aura déjà entendu cette perle concernant son adversaire.

  

Reste que le rap et le monde politique ne sont pas toujours en phase. Entre Louis Aliot qui s'en prend à Akhenaton et Thierry Solère qui condamne les propos de Booba, les différents sont nombreux.

Un peu moins qu'avec l'opéra par exemple, n'est-ce pas Fleur Pellerin et Patrick Kanner ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus