Où l’on apprend qu’Emmanuel Macron consulte DSK

Publié à 11h57, le 17 janvier 2017 , Modifié à 11h57, le 17 janvier 2017

Où l’on apprend qu’Emmanuel Macron consulte DSK
Dominique Strauss-Kahn. © AFP

BREF – Emmanuel Macron, non seulement, rallie de plus en plus d’élus à sa campagne, mais consulte à tout va. Surtout parmi les "éléphants" du Parti socialiste. Ainsi voit-il de temps en temps Ségolène Royal, la ministre de l’Environnement, qui pourrait bien, in fine, lui apporter un précieux soutien. Mais il voit aussi Dominique Strauss-Kahn.

C’est ce qu’a révélé, lundi 16 janvier, Paris Match dans ses coulisses de la campagne. "Les deux hommes se voient régulièrement", écrit l’hebdomadaire qui explique que le rapprochement entre les deux anciens ministres de l’Economie a été initié par Ismaël Emelien. Ex-conseiller d’Emmanuel Macron à Bercy, ce dernier, proche d’un des membres de la garde rapprochée de DSK, Gilles Finchelstein, est désormais un "pilier" du mouvement du candidat, "En Marche".

Paris Match rappelle également qu’Ismaël Emelien est "entré en politique lors de la campagne de DSK pour la primaire socialiste de 2006" et que d’autres proches du l’ancien patron déchu du FMI ont rejoint Emmanuel Macron, comme Cédric O ou Benjamin Griveaux.

Du rab sur le Lab

PlusPlus