Penelope gate : en 2007, Penelope Fillon jurait n'avoir "jamais été l'assistante" de son mari

Publié à 06h07, le 02 février 2017 , Modifié à 14h30, le 03 février 2017

Penelope gate : en 2007, Penelope Fillon jurait n'avoir "jamais été l'assistante" de son mari
Penelope Fillon et François Fillon © PHILIPPE LOPEZ / AFP
Image Etienne Baldit


LES YEUX DANS LES YEUX - Jusqu'ici, on avait remis la main sur des propos plus ou moins anciens et embarrassants de Penelope Fillon, comme "jusqu’à présent, je ne m’étais jamais impliquée dans la vie politique de mon mari." (2016) ou "j'ai pas de rôle, je l'accompagne de temps en temps comme ça, ça se limite à ça" (2008). Gênant, mais certains parvenaient tout de même à argumenter que cela n'était pas contradictoire avec son emploi d'assistante parlementaire. Cela sera désormais beaucoup plus compliqué, avec cette nouvelle déclaration catégorique de l'épouse de l'ancien Premier ministre, retrouvée par Envoyé Spécial  en plein "Penelope Gate"

L'émission de France 2 diffusera, jeudi 2 février au soir, les extraits d'une interview de Penelope Fillon au journal britannique The Sunday Telegraph. Franceinfo: en publie un extrait, accablant pour le couple Fillon. En 2007, alors que "Penny" travaille déjà comme assistante parlementaire de son époux et de son suppléant depuis presque vingt ans en pointillés selon Le Canard Enchaîné, elle jure face caméra au sujet de son mari :

Je n'ai jamais été son assistante, ou quoi que ce soit de ce genre-là.

"Je ne me suis pas occupée de sa communication non plus", déclarait-elle encore. Des propos tenus quelques jours après la nomination de François Fillon au poste de Premier ministre. Ils sont à regarder sur Franceinfo: qui a diffusé la vidéo du reportage d'Envoyé Spécial sur Penelope Fillon.

De deux choses l'une : soit Penelope Fillon ment alors éhontément, soit elle ignore qu'elle est censée effectuer ce travail pour François Fillon. Dans les deux cas, cette archive est des plus assassines pour le candidat LR à la présidentielle, au cœur d'une tempête majeure depuis les premières révélations du Canard sur les emplois fictifs présumés de sa femme. L’hebdomadaire satirique affirme que Penelope Fillon, soupçonnée d'emplois fictifs, a touché au total plus de 900.000 euros brut comme collaboratrice de son mari, de son suppléant et à la Revue des Deux Mondes. Elle aurait été rémunérée comme assistante parlementaire de son mari, puis de son suppléant Marc Joulaud à l'Assemblée nationale, de 1988 à 1990, puis de 1998 à 2007 et enfin de 2012 à 2013. Le tout sans que la réalité de cette activité professionnelle soit avérée

Au JT de TF1 le 26 janvier, deux jours après les premières révélations dans cette affaire, François Fillon affirmait pour sa part : 

Ma femme travaille pour moi depuis toujours, depuis 1981, ma première élection. Elle m'a toujours accompagné dans ma vie publique. [...] Elle l'a fait bénévolement pendant des années.

En 1997, l'un de ses "collaborateurs parlementaires est parti", avait-il encore expliqué. "Je l'ai remplacé par Penelope", qui est restée à ce poste jusqu'en 2013. Mais visiblement, seule l'intéressée n'était pas au courant... 





À LIRE SUR LE LAB :

Penelope Gate : François Fillon accuse "le pouvoir" et évoque un "coup d'État institutionnel"

Du rab sur le Lab

PlusPlus