Penelope Gate : François Fillon "présente ses excuses aux Français" pour avoir fait travailler ses proches

Publié à 16h48, le 06 février 2017 , Modifié à 20h33, le 06 février 2017

Penelope Gate : François Fillon "présente ses excuses aux Français" pour avoir fait travailler ses proches
© Capture d'écran images BFMTV
Image Julien Chabrout


La conférence de presse était particulièrement attendue. Devant plus de 200 journalistes réunis dans son QG de campagne, ce lundi 6 février à Paris, François Fillon s’est défendu sur le Penelope Gate et il est passé à l'offensive. Le candidat LR à la présidentielle a "présenté ses excuses aux Français" pour avoir fait travailler son épouse Penelope Fillon comme assistante parlementaire à l’Assemblée pendant 15 ans et deux de ses enfants au Sénat. "C’était une erreur, je le regrette profondément", a-t-il affirmé. Voilà ce qu’il a déclaré après avoir précisé les salaires et les durées de travail de ses proches :



Tout cela était légal mais suis-je pour autant quitte sur le plan moral ? Cette question éthique est si élevée, si essentielle qu’elle me place face à ma conscience et en réalité face aux Français et à eux seuls. Ce n’est pas au système médiatique de me juger, c’est aux Français de décider. Le premier courage en politique, c’est de reconnaître ses erreurs. Collaborer avec sa famille en politique est une pratique désormais rejetée par les Français. Ce qui était acceptable hier à défaut d’être accepté ne l’est plus aujourd’hui. En travaillant avec ma femme et mes enfants, j’ai privilégié cette collaboration de confiance qui aujourd’hui suscite la défiance. C’était une erreur, je le regrette profondément et je présente mes excuses aux Français. Comme beaucoup d’autres parlementaires j’ai agis selon un usage certes légal mais dont il est clair que nos concitoyens ne veulent plus.

Autrement dit, François Fillon "s’excuse" auprès des Français pour des pratiques dont il souligne au passage que "beaucoup" d’autres parlementaires utilisent. Pour le reste, il assume et balaye les soupçons d'emplois fictifs. 



A LIRE AUSSI :



>> Ce moment où François Fillon balance à une journaliste de Mediapart que "lui" n'a "jamais eu de redressement fiscal"

>> Comment François Fillon justifie que sa femme ait juré n'avoir jamais été son assistante

>> La journaliste qui a interviewé Penelope Fillon en 2007 dément "fermement" les propos de François Fillon

>> François Fillon donne quelques noms de clients de sa mystérieuse société de conseil



Du rab sur le Lab

PlusPlus