Petit mémo à l’attention des candidats à la primaire (de la droite/de la BAP/d'EELV) et à la présidentielle

Publié à 12h51, le 19 août 2016 , Modifié à 12h58, le 19 août 2016

Petit mémo à l’attention des candidats à la primaire (de la droite/de la BAP/d'EELV) et à la présidentielle
Image Le Lab


COUP DE GUEULE – Au Lab, on commence à en avoir gros. Oui, on est pas content. A force d’écouter l’ensemble des interventions des candidats à la primaire de la droite, à la primaire de la gauche ou à la présidentielle, on a remarqué que beaucoup de ces prétendants ne connaissaient pas leur grammaire.

Ainsi Jean Lassalle se présente-t-il sur sa bio Twitter comme un candidat "aux présidentielles". Benoît Hamon s’est lui dit candidat "aux primaires" lors de sa déclaration au JT de France 2. Mais ils ne sont pas les seuls. BEAUCOUP font cette erreur.

Alors, voici une petite mise au point à l’attention des candidats : on dit UNE (élection) présidentielle, puisqu’il n’y a qu’un gagnant national au final, tout comme LA primaire (contrairement aux primaires américaines qui sont des élections par Etats). Au contraire, on parle DES (élections) législatives (puisqu’il y a 577 élus suite à 577 élections "locales"), des (élections) régionales, départementales, sénatoriales...



Du rab sur le Lab

PlusPlus