Philippe de Villiers porte plainte contre Christian Estrosi pour l'utilisation du logo du MPF sur des tracts LR pour les régionales

Publié à 16h38, le 26 novembre 2015 , Modifié à 17h17, le 04 décembre 2015

Philippe de Villiers porte plainte contre Christian Estrosi pour l'utilisation du logo du MPF sur des tracts LR pour les régionales
Philippe de Villiers © NATACHA FAVREAU / AFP
Image Sylvain Chazot


[EDIT 4 décembre] Selon nos informations, Philippe de Villiers a officiellement déposé plainte ce vendredi 4 décembre auprès du TGI de Marseille contre Christian Estrosi pour utilisation sans autorisation du logo MPF sur les listes LR pour les régionales en PACA. 

La première fois, il avait fait comme si. Mais cette fois, Philippe de Villiers est vraiment en colère. En cause, la présence du logo de son parti, le MPF, sur les tracts de Christian Estrosi, tête de liste LR pour les régionales en Provence-Alpes-Cote d'Azur.

Jeudi 26 novembre, Philippe de Villiers s'insurgeait :





Joint par le Lab, le président du Mouvement pour la France expliquait que "des gens sérieux, dont un magistrat", l'ont prévenu de l'utilisation par Les Républicains du logo de son parti sur des tracts. Dénonçant "des procédés qui relèvent de la voyoucratie", Philippe de Villiers il annonçait :

J'ai saisi mon avocat pour lui faire parvenir ces éléments et je vais déposer plainte dès demain.

Ce n'était pas la première fois que Philippe de Villiers accuse Christian Estrosi d'utiliser ainsi et sans autorisation le logo du MPF à des fins électorales. Le 7 novembre dernier, l'ancien candidat à la présidentielle avait formulé la même accusation avant, finalement, de se rétracter. "J'avais appelé Christian Estrosi pour lui demander de quel droit il utilisait le logo du MPF alors que je ne le soutiens pas. Il avait reconnu une erreur", racontait alors Philippe de Villiers.

Il ajoutait :

Christian Estrosi m'avait donné sa parole d'honneur qu'il allait retirer le logo du MPF. Mais ce n'est pas le cas. Ce n'est pas correct.

À l'époque, Christian Estrosi avait fait part d'un "malentendu". "J'ai eu Philippe de Villiers au téléphone. Je lui ai dit qu'il n'y avait pas de sigle du MPF sur mes listes. Tout va bien", avait-il expliqué auprès du Lab le 7 novembre. Il assurait, en outre, que le sigle du MPF ne figurait "évidemment pas" sur ses listes. 

Philippe de Villiers lui-même avait expliqué que tout était "réglé".

L'affaire s'était quelque peu tassée même si, sur internet, des proches de Marion Maréchal-Le Pen avaient diffusé des photos de tracts et affiches où figurent, effectivement, le logo en question.









Du rab sur le Lab

PlusPlus