Pierre Laurent ironise sur la condamnation à trois ans ferme de Jérôme Cahuzac, qui "va maintenant pouvoir tester un autre type d'évasion"

Publié à 13h45, le 08 décembre 2016 , Modifié à 13h45, le 08 décembre 2016

Pierre Laurent ironise sur la condamnation à trois ans ferme de Jérôme Cahuzac, qui "va maintenant pouvoir tester un autre type d'évasion"
© PHILIPPE LOPEZ / AFP

Jérôme Cahuzac a été condamné ce jeudi 8 décembre à Paris à trois ans de prison ferme sans aménagement de peine et cinq ans d’inéligibilité pour fraude fiscale et blanchiment. L’ancien ministre du Budget va toutefois faire appel, a annoncé sur Europe 1 Jean Veil, l’un de ses avocats. La décision judiciaire a été accueillie avec satisfaction à gauche sur Twitter. Le secrétaire national du PCF Pierre Laurent a ironisé sur le réseau social :

 

 

"

Jérôme Cahuzac va maintenant pouvoir tester un autre type d’évasion #fraudefiscale

"

 

L’ancien candidat du NPA à la présidentielle Olivier Besancenot a, lui aussi, joué la carte de l’humour. Il a fait un parallèle avec la multiplication des candidatures à la primaire de la Belle Alliance Populaire : "Un prétendant à la primaire en moins".

 

Toujours à gauche mais au Parti de gauche cette fois, deux proches de Jean-Luc Mélenchon, Alexis Corbière et Raquel Garrido, se sont montrés satisfaits de la décision judiciaire. Le premier saluant un "signal positif envoyé par la Justice", la seconde disant tout simplement "Bravo".

 

 

 Le député PS Alexis Bachelay, porte-parole de Benoît Hamon pour la primaire, s’est lui aussi félicité, observant que "la Justice doit passer pour tous".

 

A droite, aussi, un candidat à la présidentielle s’est réjoui de la condamnation de Jérôme Cahuzac, qui avait dit "payé le fait d'être trop brillant" : le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan. "Enfin une peine exemplaire pour ceux qui profitent du système", a-t-il écrit.

 

#

Du rab sur le Lab

PlusPlus