Plus-values de Pénicaud : ayant vu le cours de l'action Danone, Castaner estime qu'elle "n'a pas fait une bonne affaire"

Publié à 16h18, le 28 juillet 2017 , Modifié à 17h17, le 28 juillet 2017

Plus-values de Pénicaud : ayant vu le cours de l'action Danone, Castaner estime qu'elle "n'a pas fait une bonne affaire"
Christophe Castaner. © AFP
Image Le Lab

Loïc Le Clerc pour

Muriel Pénicaud est de nouveau dans l'embarras. En cause : une importante plus-value boursière alors qu'elle était directrice générale des ressources humaines chez Danone. La ministre du Travail aurait, selon les révélations de L'Humanité du 27 juillet, réalisé une plus-value d'environ 1,129 million d'euros, en 2013, alors que le licenciement de 900 personnes chez Danone avait fait bondir le cours de l'action du groupe.

Interrogé à ce sujet lors du compte-rendu du Conseil des ministres, ce vendredi 28 juillet, le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a observé :

Il y a une polémique sur le moment où elle aurait vendu. Permettez-moi d'être un observateur attentif et vous dire que ce matin, le cours en Bourse de Danone était de 20% supérieur au moment où elle a vendu. Donc on pourrait se dire que finalement elle n'a pas fait une bonne affaire.

Mais, soyez-en assurés, Christophe Castaner ne "veut pas rentrer dans ce débat", a-t-il ajouté par la suite.

Un passage à écouter ci-dessous :



Le ministre des relations avec le Parlement, qui doit monter régulièrement au créneau pour défendre les autres membres du gouvernement, avait, le 24 juillet, expliqué dans le même esprit que la baisse mensuelle de cinq euros des APL, c'était quand même une "bonne nouvelle".



[EDIT] 16h50 

Finalement, la vidéo du compte-rendu du Conseil des ministres n'était plus disponible à 16h45 sur la chaîne de l'Elysée. 

A LIRE AUSSI SUR LE LAB

> La gauche profite de l'affaire des plus-values Danone de Muriel Pénicaud pour l'attaquer sur sa réforme du Code du travail

Du rab sur le Lab

PlusPlus