Pour Bernard Debré, Macron est "un peu une sangsue" et son appel à Bayrou "un peu pitoyable"

Publié à 10h53, le 28 novembre 2016 , Modifié à 11h23, le 28 novembre 2016

Pour Bernard Debré, Macron est "un peu une sangsue" et son appel à Bayrou "un peu pitoyable"
© montage AFP
Image Aurélie Marcireau


Maintenant que François Fillon a emporté la primaire de la droite et du centre, une question reste en suspens : mais que va faire François Bayrou ? Le soutien d'Alain Juppé a indiqué par communiqué que le programme de François Fillon lui posait quelques problèmes. "Dans les semaines qui viennent", lui et son équipe vont "travailler à ces questions et à ces sujets pour tous ceux et avec tous ceux qui ont besoin que soient inventées des réponses nouvelles pour garantir et réussir l'alternance dont la France a besoin". Mais candidat ou pas, on ne sait pas. 

Interrogé sur ce sujet sur iTélé ce lundi 28 novembre, le député filloniste Bernard Debré estime que le leader du MoDem ne devrait pas se présenter. Ajoutant qu'il n' a plus d'espace à cause d'Emmanuel Macron. Le leader de "En Marche" a lancé dimanche soir un appel à François Bayrou qui a de fortes chances de rester sans réponse. Un appel jugé *un peu pitoyable" par le député LR de Paris. Qui explique :    



C’est un peu pitoyable. Macron, on a l'impression que c’est un peu une sangsue. C'est-à-dire que quand il y avait le premier tour, il est apparu quasiment le jour ou la veille en disant  : 'Je suis là ! Je suis là !'. Maintenant qu'il y a le deuxième tour, il dit : 'Je suis là, ne m’oubliez pas !'. 

Emmanuel Macron a annoncé sa candidature en pleine primaire de la droite et du centre. Il est, de plus, en phase promotion de son livre. Bernard Debré analyse les candidatures à gauche (Jean-Luc Mélenchon et peut -être Manuel Valls) et lâche : 



Lui, il est tout seul alors il essaie désespérément d'aller soudoyer -j’allais dire- récupérer quelques voix. C’est un peu triste. 

 



Du rab sur le Lab

PlusPlus