Pour François Hollande, les débats télévisés sont une idée "épouvantable" et "dangereuse" qui conduit à un "nivellement" par le bas

Publié à 11h40, le 09 mars 2017 , Modifié à 11h47, le 09 mars 2017

Pour François Hollande, les débats télévisés sont une idée "épouvantable" et "dangereuse" qui conduit à un "nivellement" par le bas
© AFP
Image Amandine Réaux


BRÈVE DE CAMPAGNE – Ces derniers jours, François Hollande s’immisce de plus en plus dans la campagne présidentielle, dont il juge la qualité "très basse". Le Front national, dans sa ligne de mire, n’est en outre pas assez combattu par les candidats Benoît Hamon (PS) et Emmanuel Macron (En Marche !), selon lui. C’est en ce sens que s’ajoute, jeudi 9 mars, cette critique des débats télévisés organisés par TF1 (le 20 mars), BFMTV et CNEWS (4 avril), France 2 (le 20 avril).

Selon Le Monde du jeudi 9 mars, François Hollande dézingue en privé cette idée qu'il juge "épouvantable" et "dangereuse" qui conduit à un "nivellement" par le bas entre les candidats, celui du FN compris.

Pour François Hollande, donc, "faire campagne contre" le Front national, oui. Débattre face à Marine Le Pen sur des plateaux télé, non.

Du rab sur le Lab

PlusPlus