Pour le député LREM Damien Adam, des chômeurs "partent en vacances aux Bahamas grâce à l’assurance chômage"

Publié à 09h12, le 09 novembre 2017 , Modifié à 16h20, le 09 novembre 2017

Pour le député LREM Damien Adam, des chômeurs "partent en vacances aux Bahamas grâce à l’assurance chômage"
Image rare d'un chômeur découvrant les Bahamas.
Image Sébastien Tronche


Etre chômeur, c’est un peu la dolce vita et l’occasion de se dorer la pilule au soleil sur les conseils de Pôle emploi, à en croire certains politiques. Après Christophe Castaner et Laurent Wauquiez, c’est au tour du député LREM Damien Adam de pester contre ces satanés chômeurs qui profitent des indemnités chômage pour se prendre quelques jours de vacances sous les tropiques plutôt que de chercher un emploi.

Dans une interview à Paris Normandie du 4 novembre passée inaperçue mais relayée et dénoncée ce jeudi 9 novembre par un secrétaire de section PS, Arnaud Mouillard, Damien Adam, élu de Seine-Maritime, répond ainsi à la question de savoir s’il faut durcir les critères de contrôles des chômeurs "au risque de faire face à la fronde des partenaires sociaux" :

Ce n’est pas une question de sévérité mais plutôt de définir des règles claires et comprises par tout le monde. Car quand vous êtes salarié et que vous voyez certaines personnes qui partent en vacances aux Bahamas grâce à l’assurance chômage, il est légitime de se dire que ce système marche sur la tête ! Nous souhaitons que les demandeurs d’emploi se disent que la nation leur fait confiance à condition de respecter les règles.

Le député macroniste ne fait que préciser à sa manière les propos tenus par le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, le 16 octobre. Le très probable futur patron de LREM expliquait alors que "la liberté, ce n'est pas de bénéficier des allocations chômage pour partir deux ans en vacances".

Contactée par le Lab, la porte-parole du groupe LREM Aurore Bergé tient à se désolidariser de l'opinion de son collègue Damien Adam. Elle déclare :

Ces propos n'engagent que celui qui les a tenus et ne reflètent pas du tout la position du groupe.

La réalité est pourtant toute autre. D’après Les Echos, "on est loin de l’image des bataillons de profiteurs inscrits à Pôle emploi qui profiteraient de leurs indemnités". Car plus d’un an après la généralisation du contrôle de la recherche effective de travail par les chômeurs, 86% des personnes contrôlées ont en effet prouvé qu’elles s’activaient bien pour trouver un nouvel emploi, affirme le quotidien économique.

Une réalité des chiffres que conteste le pourfendeur du "cancer de l’assistanat". Laurent Wauquiez, le favori pour la présidence de LR, répète à l’envi depuis qu’il est en campagne que les agents Pôle Emploi conseillent aux chômeurs de "profiter de la vie" plutôt que de chercher un travail. Lors d’un Facebook live, le patron d’Auvergne-Rhône-Alpes avait également dénoncé ces chômeurs qui "partent tranquillement en vacances".



[EDIT 16h] Réaction de Damien Adam

Dans un tweet qui rentrerait largement dans l'ancienne limite de 140 signes, le député LREM Damien Adam a simplement exprimé ses regrets :

Je regrette que mes propos aient pu blesser. Mon intention n'a jamais été d'incriminer tous les chômeurs.

A Normandie-actu, il s'explique un peu plus dans le détail, assurant que s'il devait refaire cette interview, il n'utiliserai "pas les mêmes mots". Damien Adam "comprend que cette phrase puisse être interprétée comme elle l’est aujourd’hui, à la lumière de l’actualité qui a mis en avant le scandale des Paradise Papers". Selon le député LREM, avec le décalage entre l'interview et sa publication, cette phrase serait "sortie de son contexte".

Damien Adam ajoute :

Le mot 'certains' n’était pas adapté, puisqu’il s’agit d’une minorité. Je ne voulais pas pointer du doigt les demandeurs d’emploi dans leur ensemble. La fraude fiscale est bien plus grave que la fraude sociale. Les sommes en jeu sont bien plus importantes et nous luttons contre. Que se soit aux Bahamas ou dans le Creuse, lorsqu’on est au chômage, il faut rechercher un travail, c’est normal.

#

[EDIT 14h30] Ajout de la réaction d'Aurore Bergé

Du rab sur le Lab

PlusPlus