Pour le patron de LR Bernard Accoyer, Michèle Alliot-Marie "ne peut pas être candidate"

Publié à 07h33, le 13 décembre 2016 , Modifié à 07h33, le 13 décembre 2016

Pour le patron de LR Bernard Accoyer, Michèle Alliot-Marie "ne peut pas être candidate"
Bernard Accoyer et Michèle Alliot-Marie. © Montage le Lab via AFP.

Après un énoooorme teasing et de moult vraies-fausses annonces, Michèle Alliot-Marie s’est jointe à la cohorte des multiples candidats déclarés à l’élection présidentielle. En solo. Sans passer par la case primaire de la droite. Hors de son propre parti.

Ce qui a eu le don d’irriter le tout nouveau patron de Les Républicains, son secrétaire général Bernard Accoyer. Dans les colonnes du Parisien de ce mardi 13 décembre, ce filloniste explique ne pas comprendre la démarche de MAM. Et rappelle qu’elle a été la patronne du RPR, ce qui, selon lui, rend plus encore caduque cette candidature personnelle :

 

"

Elle ne peut pas être candidate. Comment celle qui a présidé le RPR de 1999 à 2002, qui a pris part à la première primaire de l’UMP en 2007 et qui a été la première femme à occuper toutes les fonctions régaliennes pourrait-elle se désolidariser de sa famille politique pour tenter une aventure individuelle ?

"

"Cela serait dommage pour elle, et pour nous tous", conclut l’ancien président de l’Assemblée nationale.

Car si la droite moque une gauche divisée et se vante d’être rassemblée autour du vainqueur de la primaire François Fillon, elle part également dispersée à la présidentielle. Sous réserve qu’ils aient les parrainages nécessaires pour concourir, Henri Guaino et Michèle Alliot-Marie, tous deux élus LR, comptent bien être présents au premier tour du scrutin élyséen en 2017.

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> De l’indécence et de l’inutilité des meetings politiques, selon Michèle Alliot-Marie 

> Après les jeunes Chiliens avec Michèle Alliot-Marie, le nouveau fail de com' du camp MAM 

Du rab sur le Lab

PlusPlus