Pour le patron des sénateurs PS, Hollande n’a pas renié ses promesses puisque personne ne s’en souvient

Publié à 10h21, le 04 octobre 2016 , Modifié à 10h21, le 04 octobre 2016

Pour le patron des sénateurs PS, Hollande n’a pas renié ses promesses puisque personne ne s’en souvient
Didier Guillaume. © AFP

AMNÉSIE - Bon, il faudrait savoir car on ne sait plus trop à quel évangélisateur hollandais se vouer. François Hollande a-t-il respecté presque toutes ses promesses de campagne, comme l’assure son fidèle Bruno Le Roux, le patron des députés PS ? Ou s’est-il renié mais on s’en fout, comme le pense un autre "gars sûr" du président, Didier Guillaume, patron des sénateurs PS ?

Car dans le livre Lui président. Que reste-t-il des promesses de François Hollande ? écrit par Corentin Dautreppe, Maxime Vaudano et Clément Parrot (à paraître en octobre chez Armand Colin), les auteurs, qui ont fact-checké depuis le début du quinquennat les promesses de campagne de François Hollande, font le bilan. Et interrogent des ténors de la majorité. C’est là que le président du groupe PS au Sénat, Didier Guillaume, explique avec désinvolture que les promesses de 2012, on s’en fiche puisque personne ne s’en souvient. Avec ses mots, cela donne :

"

Il n’y a pas de problème de distorsion entre les engagements et ce que l’on fait, parce que, mis à part quelques personnes, personne ne sait ce qu’il y avait dans les 60 engagements de François Hollande.

"

Personne, sauf peut-être quelques électeurs de gauche qui ont déserté le bateau PS aux élections intermédiaires depuis 2012.

Tout au long du quinquennat, le site luipresident.fr a tenu le décompte des promesses tenues ou non par François Hollande. Et si l’on regarde les 60 engagements, les fact-checkeurs ont recensé 189 promesses au total, pour 53 tenues, 17 en parties tenus, 73 en cours, 7 brisées et 16 imprécises. Plus largement, ils ont récapitulé l’ensemble des promesses du candidat Hollande, et sur 553 au total, 126 ont été tenues et 52 ont été brisées. Sans compter les 252 "pas encore tenues ou en cours".

Quant à Bruno Le Roux, bon soldat du hollandisme, il jurait en janvier 2016 que François Hollande avait bien tenu ses promesses de campagne. Car ce décompte est aussi tenu par des partisans du chef de l’Etat. Et pour eux, évidemment, le bilan de François Hollande n’est pas franchement le même (à voir ici ou ).

Donc au final, il les a tenu ses promesses ou on s’en fout ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus