Pour Malek Boutih, François Hollande devrait "avoir la grandeur" de ne pas se représenter

Publié à 20h52, le 23 octobre 2016 , Modifié à 21h04, le 23 octobre 2016

Pour Malek Boutih, François Hollande devrait "avoir la grandeur" de ne pas se représenter
© Capture d'écran vidéo

Malek Boutih ne mâche jamais ses mots. Sur BFM politique, ce dimanche 23 octobre, le député PS de l’Essonne soutien de Manuel Valls a de nouveau dézingué François Hollande. "Il n’y a désormais plus de candidat naturel à gauche pour la présidentielle, et encore moins François Hollande", a-t-il estimé. Exit donc François Hollande, dont il avait affirmé dès mars qu'il "ne le soutiendra pas". Pour l’élu socialiste, le chef de l’Etat ne peut plus permettre au PS de se qualifier au second tour et doit avoir la décence de ne pas se représenter. Il déclare :

 

"

Je pense que François Hollande n’est plus la question (…) Il a gâché beaucoup de choses, il a beaucoup raté, il a eu une chance en or. Je pense qu’il lui reste une chose bien à faire : c’est de nous aider pour l’avenir. Non pas de partir de force mais d’avoir de la grandeur (…) Sa grandeur serait de nous laisser aujourd'hui combattre et d’essayer d’aller au second tour de la présidentielle, voire pourquoi pas de l’emporter.

"

Depuis la publication du livre Un président ne devrait pas dire ça, Malek Boutih ne décolère pas sur les confidences faites par François Hollande. "Il se moque même de nous (les socialistes, ndlr) tout au long de cet ouvrage, (pour lui, ndlr) on est des pitres", estime-t-il.

Le député socialiste plaide pour une candidature de Manuel Valls. Selon lui, le Premier ministre est en effet "le seul homme d’Etat potentiel chez nous, le seul qui est en capacité". Alors que plusieurs vallsistes poussent en faveur d’une candidature du chef de gouvernement pour 2017, "notre rôle à nous c’est aussi d’ouvrir un espace et de lui dire 'il faut y aller'", estime Malek Boutih. Cela tombe bien : Manuel Valls a prévenu ses proches qu’il sera "candidat dans la minuteoù François Hollande renoncerait.

Du rab sur le Lab

PlusPlus