Pour Michel Sapin, François Hollande est "parfaitement légitime" pour critiquer la politique d’Emmanuel Macron

Publié à 08h56, le 20 octobre 2017 , Modifié à 08h56, le 20 octobre 2017

Pour Michel Sapin, François Hollande est "parfaitement légitime" pour critiquer la politique d’Emmanuel Macron
François Hollande et Michel Sapin. © AFP
Image Sébastien Tronche


En quittant l’Elysée pour laisser la place à son ancien conseiller puis ministre, François Hollande prévoyait d’avoir une parole rare et de respecter un certain devoir de réserve. Une attitude qui n’a pas tenu bien longtemps, l’ancien Président n’hésitant pas au cœur de l’été puis à la rentrée, à critiquer la politique menée par Emmanuel Macron. Des critiques très mal prises par la Macronie.

Invité des 4 Vérités sur France 2 ce vendredi 20 octobre, Michel Sapin a défendu celui dont il est devenu le conseiller. Ainsi estime-t-il que François Hollande est parfaitement légitime pour donner son avis sur la politique du gouvernement :

Il me parait légitime que le Président élu fasse la politique sur laquelle il a été élu. Il me parait légitime que, de temps à autres, lorsqu’il pense que c’est l’intérêt de la France ou l’intérêt de cette grande famille politique à laquelle il appartient, je parle de François Hollande, l’intérêt de la gauche, il s’exprime. Il ne le fait pas en réponse à quelqu’un. Il le fait sur des sujets d’actualité et qui touchent au cœur des Français. Lorsque François Hollande, il y a quelques jours, s’est exprimé sur la question fiscale, sur la question de l’impôt, il a parlé d’un sujet qui intéresse les Français, qui fait débat et il est parfaitement légitime pour en parler.

Michel Sapin, ancien ministre de l’Economie et des Finances de François Hollande, fait ici référence à la saillie de l’ancien Président depuis la Corée du Sud où il a fustigé la réforme de l’ISF, répondant à l’intervention d’Emmanuel Macron sur TF1. Mais les critiques de François Hollande, "depuis l’étranger", sont mal passées dans la majorité.

Ainsi Edouard Philippe, en tant que Premier ministre, a dénoncé les "critiques acerbes et acides" de François Hollande et l’a invité à plus "d’humilité". Une injonction que n’a guère appréciée Michel Sapin, fidèle parmi les fidèles de la Hollandie. "C’est un président de la République qui a été en action pendant cinq ans, dont toute la vie a été consacrée à la politique. S’il pense nécessaire de s’exprimer, il s’exprime", insiste le socialiste. Qui demande à Emmanuel Macron et ses partisans plus d’ouverture au débat et à la critique :

J’aimerais dire à Emmanuel Macron et à ses supporteurs, il faut accepter la contradiction en politique, il faut accepter le débat en politique. Quand un ancien Président s’exprime, il est honorable, il est légitime, il est respectable.

Rien ne va vraiment plus entre la Macronie et la Hollandie, la seule opposition qui semble sortir Emmanuel Macron de ses gonds.

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Style, chômage, PMA, ISF : quand Emmanuel Macron critique François Hollande (sans le citer)  

> Les proches de Hollande font savoir qu’il n’a pas du tout apprécié l’interview de Macron  

> Hollande regrette d'être considéré par Macron non pas "comme un ancien Président" mais comme "un opposant politique" 

Du rab sur le Lab

PlusPlus