Pour recruter de nouveaux adhérents, le PRG convoque Georges Clemenceau et Jean Moulin

Publié à 13h24, le 22 avril 2013 , Modifié à 13h28, le 22 avril 2013

Pour recruter de nouveaux adhérents, le PRG convoque Georges Clemenceau et Jean Moulin

HISTOIRE – Le Parti radical de gauche, présidé par Jean-Michel Baylet, se lance dans une grande campagne d’adhésion.

Le parti, qui compte 10 000 adhérents, selon leur communiqué, deux ministres avec Sylvia Pinel et Anne-Marie Escoffier, et deux groupes parlementaires, se présente comme "la deuxième force de la majorité présidentielle".

Fort de cette présence dans les institutions, le parti a imaginé une campagne pour faire gonfler ses effectifs. L’outil : deux affiches évoquant Georges Clemenceau et Jean Moulin. "Elles vont être diffusées dans la France entière par les militants du PRG", explique le parti dans son communiqué.

Mais pourquoi ces deux figures historiques ?

"

Il s'agit pour les Radicaux de Gauche de rappeler la force de leur engagement républicain au moment où la crise politique qui secoue le pays porte durement atteinte aux grands principes fondateurs de notre démocratie.

"

Et le PRG de préciser :

"

Georges Clemenceau et Jean Moulin évoquent l'un et l'autre l'esprit de résistance républicaine qui anime encore l'engagement des radicaux de gauche.

"

Georges Clemenceau, président du Conseil sous la IIIe République de 1906 à 1909 puis à la fin de la Première guerre mondiale, de 1917 à 1920, était radical-socialiste, non affilié à un parti mais proche des Radicaux, "le plus vieux parti de France", comme le rappelle le PRG.

Quant à Jean Moulin, s’il n’a pas été un politique, puisque haut-fonctionnaire, son père a été conseiller général de l'Hérault. Tendance radical-socialiste.

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus