Présidence de LR : Julien Aubert accuse (encore) Laurent Wauquiez de lui "piquer" ses parrainages

Publié à 16h59, le 06 octobre 2017 , Modifié à 16h59, le 06 octobre 2017

Présidence de LR : Julien Aubert accuse (encore) Laurent Wauquiez de lui "piquer" ses parrainages
Julien Aubert et Laurent Wauquiez. © Montage le Lab via AFP
Image Le Lab

Loïc Le Clerc pour

Dans la bataille pour la présidence de Les Républicains, Laurent Wauquiez semble ne pas apprécier la concurrence. Face à lui, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a, pour l'instant, les candidatures de Julien Aubert, Laurence Sailliet, Daniel Fasquelle, Florence Portelli et Maël de Calan. Enfin, sous réserve d'obtention des parrainages.

Car Julien Aubert accuse de nouveau l'ultra favori Laurent Wauquiez de faire pression sur les parlementaires voulant parrainer quelqu'un d'autre que lui. Ce vendredi 6 octobre, le député LR du Vaucluse affiche son principal concurrent sur Twitter :



Pour la 2ème fois, Laurent Wauquiez me pique un parrain. Je passe de 13 à 12 : veut-il vraiment un débat démocratique ou juste du playback ?






Pour être candidat à la présidence de LR, il faut recueillir avant mercredi 11 octobre les parrainages de 2.347 adhérents et treize parlementaires. Avec ses douze parrains-parlementaires, la tâche se complique pour Julien Aubert. D'autant que côté adhérents, il n'a que 1.400 signatures.

Contacté par le Lab, l'entourage rappelle que ce n'est pas la première fois que Laurent Wauquiez leur fait ce coup-là :



Laurent Wauquiez a promis un poste à un député du sud et cette personne nous a dit : 'Finalement, je vais soutenir Wauquiez'. Le premier [parrain à avoir renoncé à parrainer Julien Aubert, NDLR] a demandé à ce qu'on lui rende le parrainage parce qu'il est de la région de Laurent Wauquiez. Il s'est dit 'il va m'arriver un problème'. Mais Laurent Wauquiez n'a pas besoin de ces parrainages, il a largement le nombre de parrains.

Du côté de Laurent Wauquiez, on nie toute tentative de "vol de parrainage". Un proche confie au Lab :



Julien Aubert considère-t-il que nos parlementaires ont si peu de convictions qu'ils donnent leurs parrainages sur un coup de fil ? Jamais Laurent Wauquiez n'ira voler un parrainage, je ne sais même pas comment on fait, ça n'a pas de sens et il n'en a pas besoin.

De plus, les proches de Julien Aubert dénoncent des pressions exercées par le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes : "À chaque fois qu'un élu de la région de Laurent Wauquiez veut parrainer un autre candidat que lui, on le menace de lui faire sauter une subvention". Sans parler de ceux qui espèrent obtenir un poste dans la future organisation de LR. Mais une question demeure :



Si Julien Aubert, qui n'est pas le plus connu, est finalement candidat, Laurent Wauquiez risque d'être largement élu. Alors, pourquoi lui mettre autant de bâtons dans les roues ?

L'élection du nouveau président de LR se tiendra les 10 et 17 décembre. La crainte de voir Laurent Wauquiez candidat unique pendant deux mois grandit dans les rangs de LR, par exemple chez Maël de Calan. Selon l'entourage de Julien Aubert, LR essaierait de contrebalancer la pression de Laurent Wauquiez en incitant les parlementaires à parrainer d'autres candidats "peur de se ridiculiser et de se tirer une balle dans le pied si Wauquiez est seul". Fin du suspense mercredi prochain.

Du rab sur le Lab

PlusPlus