Présidence LR : Franck Riester s’amuse d’avoir "reçu un petit message de Bernard Accoyer" lui rappelant de voter dimanche

Publié à 12h06, le 04 décembre 2017 , Modifié à 12h19, le 04 décembre 2017

Présidence LR : Franck Riester s’amuse d’avoir "reçu un petit message de Bernard Accoyer" lui rappelant de voter dimanche
Franck Riester. © AFP
Image Amandine Réaux


Plus que 21 dodos avant Noël et 6 dodos avant le premier tour de l’élection pour la présidence de Les Républicains. Si le Lab est là pour vous rappeler le premier événement avec notre calendrier de l’Avent, Bernard Accoyer, lui, fait tout le nécessaire pour que les militants LR n’oublient pas d’aller voter dimanche 10 décembre.

Les adhérents du parti de la rue de Vaugirard ont ainsi reçu un petit message avec la date du vote. Le secrétaire général de LR n’a, selon toute vraisemblance, pas envoyé manuellement toutes les missives, dispatchées à partir d’une base de données. Et manifestement, celle-ci n’est pas à jour, comme le confirme ce message reçu par Franck Riester, pourtant exclu du parti le 31 octobre dernier. Le député Constructif s’en amuse sur le plateau de Sud radio, lundi 4 décembre :

J’ai reçu un petit message de Bernard Accoyer me disant 'Franck, n’oublie pas de voter dimanche prochain !' C’est la boutade, je sais bien que c’est la gestion de base de données qui fait que manifestement, je ne suis pas encore exclu de la base. Au-delà de l’anecdote, je peux voter effectivement dimanche. Je ne voterai évidemment pas dimanche. Mais vous voyez, cette façon de faire de la politique où on exclut les uns et les autres au lieu de rassembler, [...] même celles et ceux qui ont des idées différentes.

Un troisième fail de Bernard Accoyer, après la lettre d’exclusion adressée par erreur à Gérald Darmanin au lieu de Franck Riester, puis une erreur sur la circonscription du député de Seine-et-Marne (6ème au lieu de 5ème).

Le 26 novembre, Franck Riester et d’autres figures de la droite "constructive" comme Laure de La Raudière ou Fabienne Keller ont fondé un nouveau parti, "Agir, la droite constructive". À ce moment même, leurs anciens comparses de LR Gérald Darmanin et Thierry Solère, eux aussi exclus pour cause de Macron-compatibilité, rejoignaient La République en marche.

Du rab sur le Lab

PlusPlus