Publié à 09h28, le 11 décembre 2017 , Modifié à 09h28, le 11 décembre 2017

Présidence LR : Jean-Pierre Raffarin place Laurent Wauquiez en "observation vigilante" pendant un an

© AFP

Les réactions de plusieurs poids-lourds à l’élection de Laurent Wauquiez à la tête de LR se faisaient encore attendre lundi 11 décembre au matin. Valérie Pécresse, Xavier Bertrand, Christian Estrosi ou encore Jean-Pierre Raffarin sont restés très silencieux. Une discrétion lourde de sens.

Ce lundi matin, "Raff" est l’invité de France Inter. Si l’ancien Premier ministre n’annonce pas son départ de Les Républicains, il place le nouveau patron du parti en "observation vigilante" :

On va voir ce que va donner Laurent Wauquiez. Vous savez, avec Alain Juppé, on a dit : 'On met Emmanuel Macron en observation vigilante.' Et quand on le regarde travailler, je dis que c’est plutôt une observation bienveillante. Eh bien on va mettre Laurent Wauquiez en observation vigilante. On va le surveiller, voir s’il veut aller dans telle ou telle direction. Je me méfie beaucoup des propos de campagne. J’ai pas aimé la campagne de Laurent. Mais je le connais. Je le crois capable d’évoluer. Je pense qu’il va analyser la situation, donc il serait imprudent de se précipiter. [...] On a un an pour ce faire. On est en observation pour les deux.

À l’entendre, Jean-Pierre Raffarin fait désormais davantage confiance à Emmanuel Macron qu’à Laurent Wauquiez. Il plaide pour un retour de l’UMP, c’est-à-dire un rassemblement de la droite et du centre, dispersés chez LR, Agir et La République en marche.

Dimanche, Laurent Wauquiez, qui défend des thématiques identitaires, a été élu président de LR avec près de 75% des voix, face à la filloniste émancipée Florence Portelli (16%) et le juppéiste Maël de Calan (9%).

Voir plus!