Présidence LR : le juppéiste Maël de Calan rend public le parrainage de Jean-Pierre Raffarin en sa faveur

Publié à 20h53, le 21 septembre 2017 , Modifié à 20h57, le 21 septembre 2017

Présidence LR : le juppéiste Maël de Calan rend public le parrainage de Jean-Pierre Raffarin en sa faveur
© Capture d'écran Twitter
Image Etienne Baldit


BREF - "Jean-Pierre, avec moi" : c'est en substance le message que Maël de Calan envoie à droite, jeudi 21 septembre. Candidat à la présidence de Les Républicains, propulsé sur la scène nationale par son mentor Alain Juppé, l'élu local du Finistère met en avant le soutien d'un poids lourd du parti, qui n'avait jusqu'ici pas été rendu public même s'il n'étonnera pas grand monde : celui de Jean-Pierre Raffarin. Manière de se poser en représentant de la frange modérée et humaniste de LR et d'installer plus encore son opposition avec les autres prétendants, notamment le très droitier Laurent Wauquiez.

Sur Twitter, Maël de Calan a en effet remercié l'ancien Premier ministre "pour [son] parrainage et pour [son] soutien pour la présidence de Les Républicains", publiant carrément le formulaire de parrainage signé de la main du sénateur de la Vienne et futur retraité de la politique active :





On a envie de dire qu'il était temps : c'est en tant que sénateur que "Raff" soutient ici Maël de Calan ; or, Jean-Pierre Raffarin a justement décidé de "quitter la politique élective" en cette rentrée, en renonçant aux trois années de mandat de sénateur qu'il lui restait, à l'occasion des sénatoriales de ce dimanche 24 septembre...

Et ce parrainage n'a donc rien de surprenant : ardent soutien d'Alain Juppé pour la primaire de la droite en 2016, l'ex-Premier ministre de Jacques Chirac avait aussi adoubé Maël de Calan pour les législatives (sans succès) et il était peu probable de le voir soutenir aujourd'hui l'un(e) des cinq autres candidat(e)s à la présidence de LR non-estampillés Juppé :





Le 5 septembre, Maël de Calan recevait déjà ce qui ressemblait fort au soutien officiel d'Alain Juppé qui disait, dans les colonnes de Sud Ouest :



Aujourd’hui, je ne me mêle pas de LR, mais je veille à sa ligne politique, de là où je suis. Je tiens à ce qu’elle soit respectée, pas d’alliance avec le Front National, notamment. Maël de Calan défend cette ligne politique.

#





À LIRE SUR LE LAB :

Interrogé sur sa succession, Alain Juppé renouvelle sa confiance à Virginie Calmels malgré son soutien à Laurent Wauquiez

Du rab sur le Lab

PlusPlus