Présidentielle : l'Ifop trolle totalement Filteris après l'annonce des résultats du premier tour

Publié à 23h46, le 23 avril 2017 , Modifié à 23h46, le 23 avril 2017

Présidentielle : l'Ifop trolle totalement Filteris après l'annonce des résultats du premier tour
© Giphy

Il y avait un vote caché pour François Fillon, c'était une certitude. Dans l'entourage de l'ancien Premier ministre, on voulait croire que les sondages se trompaient et que, le jour venu, les électeurs voteraient massivement pour leur champion. Certains, comme Valérie Boyer, allaient même jusqu'à diffuser, en guise de preuve, les *sondages* Filteris qui plaçaient, selon eux, François Fillon en tête des intentions de vote. Sauf que pas du tout.

Alors forcément, lorsque les résultats du premier tour sont tombés et que ceux-ci ont confirmé l'élimination de François Fillon annoncée depuis des semaines par les différents sondages, certains instituts n'ont pas manqué d’interpeller Filteris.

L'Ifop a ainsi envoyé ce joli message à l'organisme canadien :

Un tweet relayé par Yves-Marie Cann, directeur des études politiques d'un autre institut, Elabe.

Ou comment signifier à Filteris que non, ils ne font pas le même métier.

Car contrairement à ce qu'ont voulu faire croire quelques soutiens de François Fillon, Filteris ne donnait pas d'intention de vote au premier tour mais relevait le poids numérique des candidats. Ce qui n'avait pas grand-chose à voir. Et pourtant, cette distinction a échappé à certains...

Du rab sur le Lab

PlusPlus