Primaire à droite : Xavier Bertrand dément un ralliement à Alain Juppé le 18 novembre

Publié à 19h52, le 08 novembre 2016 , Modifié à 19h52, le 08 novembre 2016

Primaire à droite : Xavier Bertrand dément un ralliement à Alain Juppé le 18 novembre
© Denis CHARLET / POOL / AFP

Xavier Bertrand sait entretenir le suspense autour d’un ralliement, presque autant qu’un Emmanuel Macron autour d’une candidature à la présidentielle. Alors que Franceinfo: annonce ce mardi 8 novembre que le patron des Hauts-de-France va rallier Alain Juppé lors de son dernier grand meeting avant le premier tour de la primaire de la droite, le 18 novembre à Lille, l’intéressé dément.

Xavier Bertrand fait savoir au Lab qu’il "n’apprécie pas le procédé" (Franceinfo: cite l’entourage du maire de Bordeaux, ndlr). Une "intox des Juppéistes", selon lui. Il revendique encore son statut d’"homme libre" et assure auprès du Lab qu’il n’a pas encore fait son "choix à 100 %" :

 

"

Je ne me laisserai pas dicter mon calendrier. Je suis un homme libre. Je ne dois rendre aucun compte à des responsables politiques quels qu’ils soient. Je ne verrai pas François Fillon demain [l’ancien Premier ministre effectue un déplacement à Lille, ndlr], je ne sais pas encore si je rencontrerai Nicolas Sarkozy… Je me demande bien pourquoi ils veulent tous me voir. Il faudra qu’ils m’expliquent pourquoi leur priorité à tous c’est de supprimer l’ISF. Je ne trouve pas mon compte là-dedans ; je suis plutôt de la droite sociale.

"

Il faudra donc encore patienter quelques jours avant de connaître l’heureux élu qui remportera le soutien du Président de cette région de près de 6 millions d’habitants. Xavier Bertrand a d’ores et déjà laissé entendre que son choix se ferait entre Alain Juppé et François Fillon. Même si d’aucuns pourraient lui rétorquer que seule Nathalie Kosciusko-Morizet ne défend pas la suppression de l’ISF…

Du rab sur le Lab

PlusPlus