Primaire : Jean-Christophe Cambadélis imagine une "surprise" Hamon : "Attention au petit Benoît"

Publié à 11h52, le 16 décembre 2016 , Modifié à 11h52, le 16 décembre 2016

Primaire : Jean-Christophe Cambadélis imagine une "surprise" Hamon :  "Attention au petit Benoît"
Jean-Christophe Cambadélis © AFP

Benoît Hamon est-il le François Fillon de la primaire de la gauche ? Sous-tendu : peut-il créer la surprise alors que les sondages placent plutôt Manuel Valls et Arnaud Montebourg au second tour ?

Jean-Christophe Cambadélis envisage très sérieusement cette hypothèse. Le premier secrétaire du Parti socialiste en est même à prévenir ses ouailles du risque représenté, pour ses adversaires, par celui qu'il désigne comme le "petit Benoît".

Cité par Challenges ce jeudi 15 décembre, Jean-Christophe Cambadélis dit :

"

Tout le monde pronostique un deuxième tour Valls-Montebourg, mais qui sait aujourd'hui ? La campagne d'Arnaud n'imprime guère, alors qu'Hamon fait du boulot sérieux. Attention au petit Benoît, la surprise pourrait venir de là.

 

"

Reste à savoir qui pâtirait d'un succès de Benoît Hamon au premier tour de la primaire de la Belle Alliance Populaire. Jean-Christophe Cambadélis a, semble-t-il, plutôt tendance à croire que c'est Arnaud Montebourg qui, en premier, en payerait le prix. Les deux hommes sont, il est vrai, sur une ligne plus proche que celle portée par Manuel Valls.

Du rab sur le Lab

PlusPlus