Quand François Hollande déboule sans prévenir au concert de Christine and The Queens

Publié à 08h52, le 17 juillet 2015 , Modifié à 08h56, le 17 juillet 2015

Quand François Hollande déboule sans prévenir au concert de Christine and The Queens
© Montage via Twitter (@MariePoussel, @1001portails, @yadmap et @LaBandeSonore)

Si vous suivez un tant soit peu les tribulations de François Hollande, vous n'ignorez pas son goût prononcé pour les visites surprises sur le terrain. Un péché mignon auquel le chef de l'État s'est de nouveau adonné, jeudi 16 juillet au soir, en débarquant tranquilou et sans crier gare au concert de Christine and The Queens, lors de la cinquième édition du Festival Fnac Live, sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris.

Des journalistes du Parisien et de TV5 Monde ont notamment publié ces clichés sur Twitter :

Un déplacement hors agenda, donc. "Le chef de l'État s'est installé sur le côté de la scène, suivi par le chanteur Benjamin Biolay", raconte Le Parisien ce 17 juillet. Et vous serez certainement ravis de connaître son avis sur la chanteuse Christine and The Queens : "Elle est très bien".

Toujours selon le quotidien, François Hollande s'est ensuite "offert un micro bain de foule, serrant quelques mains et s'adonnant avec le sourire à quelques selfies avec quelques spectateurs présents dans le carré VIP". Bain de foule et selfies : deux exercices fortement appréciés par le résident de l'Élysée (voir ici et ici)

"Bien sûr que c'est important d'être là" pour ce "beau concert populaire", a-t-il indiqué, toujours selon Le Parisien. C'est que la culture est l'un de ses angles d'attaque pour la fin du quinquennat, comme le rapportait Le Monde au mois de janvier. En février 2014, il avait déjà déboulé sans prévenir à un match d'impro théâtrale à Trappes, à l'invitation de Jamel Debbouze.

En tous cas, cette visite surprise sur le terrain musical montre que François Hollande n'a pas été refroidi par ses déboires lors de la fête de la musique le 21 juin, ce moment TRÈS gênant avec la chanteuse Camille

Du rab sur le Lab

PlusPlus