Quand Laurent Wauquiez confond repas de substitution et viande halal

Publié à 13h51, le 29 octobre 2017 , Modifié à 09h04, le 30 octobre 2017

Quand Laurent Wauquiez confond repas de substitution et viande halal
Laurent Wauquiez. © Montage le Lab
Image Le Lab

Loïc Le Clerc pour

N'allez surtout pas dire à Laurent Wauquiez qu'il défend une ligne politique qui ressemble comme deux gouttes à celle du Front national. Non, pas de franchissement de la ligne rouge, ce qui n'empêche pas le favori à la présidence de LR de donner beaucoup son avis sur des thèmes comme l'immigration, l'identité ou la laïcité.

Invité du Grand-Jury RTL / LCI / Le Figaro, ce dimanche 29 octobre, Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, est interrogé sur les repas de substitution dans les établissements scolaires. La question est simple : pour ou contre ? Réponse de Laurent Wauquiez :



Je pense qu'on peut parfaitement arriver à respecter les convictions de certains sans s'enclencher dans les menus de substitution. Ça a été la réponse de la République pendant des années. Moi, vous savez, je viens de la Haute-Loire. Juste à côté de chez moi, il y a une commune comme Firminy qui était une commune admirable où on avait des clubs de foot où quand on jouait au foot, on s'arrangeait pour que, quand on donnait à nos gamins des sandwichs, il y ait un sandwich au fromage, que certains pouvaient manger, et un sandwich au jambon. [Un journaliste le coupe : 'Ça s'appelle un repas de substitution'] Non, ça s'appelle juste le fait de respecter chacun, essayer de faire en sorte que ce soit organisé, sans que ce soit la religion qui impose ces choses. Quand on bascule dans le repas de substitution, c'est quand on vous met une viande halal. Dans la plupart de nos abattoirs, on abat avec les techniques halal. C'est exactement le même problème.

Pour rappel, un repas de substitution c'est, par exemple, quand il y a du porc à la cantine, que les enfants juifs ou musulmans (et les vegans, on y pense ?) puissent avoir un bon vieux pané de dinde des familles voire une double-ration de frites, ce qui est nettement moins bon pour la santé. Rien à voir avec le halal, le casher ou toute autre considération religieuse.

Grand favori pour prendre la tête de LR Laurent Wauquiez revendique sans complexe son côté "identitaire", qualificatif souvent accolé à l'extrême droite. "On me dit que je suis la droite identitaire ! Mais depuis quand parler d’identité ou dire que ce sont aux étrangers de s’adapter à la France et pas l’inverse serait un gros mot ?", argumentait-il fin septembre.

Du rab sur le Lab

PlusPlus