Quand Manuel Valls remerciait un ministre d’avoir tapé sur Ségolène Royal en plein hémicycle

Publié à 08h04, le 26 décembre 2017 , Modifié à 08h57, le 26 décembre 2017

Quand Manuel Valls remerciait un ministre d’avoir tapé sur Ségolène Royal en plein hémicycle
© PASCAL GUYOT / AFP
Image Amandine Réaux


Ségolène Royal est remarquablement présente depuis le début du quinquennat Macron. L’ancienne ministre de l’Environnement, devenue ambassadrice pour les pôles Arctique et Antarctique, n’a jamais vraiment quitté la scène politique. Et même lorsqu’elle ne s’exprime pas, elle est présente en toile de fond.

Ainsi cette scène datant du 14 novembre et relatée par Le Parisien, ce mardi 26 décembre. Alors que le secrétaire d’État Sébastien Lecornu venait d’accuser, en plein hémicycle, Ségolène Royal de promesses non financées, Manuel Valls est venu le remercier d’une tape sur l’épaule :

Dis donc, t’y es allé !

Avant de redevenir simple député, Manuel Valls a été le n+1 de Ségolène Royal. Les sujets de désaccords étaient pléthore : les boues rouges, la date de réduction de la part du nucléaire en France, la hausse des tarifs de la SNCF, ou encore l’extension de Roland-Garros. Leurs rapports étaient… *un peu* compliqués, entre une ministre souhaitant conserver sa liberté de parole et un Premier ministre lui demandant de "maîtriser son expression".

Comme Manuel Valls, l’exécutif est lassé de la présence médiatique de Ségolène Royal, qui tente toujours de peser sur son ancien ministère en "alertant par texto" Nicolas Hulot "sur certains sujets". "Ambassadrice chargée des pôles Sud et Nord n'est visiblement pas un job à plein temps si j'en juge par le temps qu'elle consacre à s'occuper de politique", a ironisé son successeur.

Du rab sur le Lab

PlusPlus