Quand Nathalie Kosciusko-Morizet reprend le slogan de campagne... d'Olivier Besancenot

Publié à 11h56, le 21 mars 2013 , Modifié à 11h56, le 21 mars 2013

Quand Nathalie Kosciusko-Morizet reprend le slogan de campagne... d'Olivier Besancenot
Nathalie Kosciusko-Morizet le 17 août 2012 (maxppp).

"Nos vies valent plus que leurs profits". Un slogan qui claque à l'oreille et qui, pendant la campagne présidentielle de 2007, s'est affiché sur les murs de France, à la télévision, dans vos postes de radio.

Incarné par Olivier Besancenot, candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste, il est depuis devenu le gimmick de nombreux altermondialistes français. Dans Libération du 21 mars, surprise : on apprend que Nathalie Kosciusko-Morizet, ancienne ministre de l'Environnement et candidate UMP à la candidature à Paris,  apprécie cette formule.

Dans les colonnes de Libération, l'écrivain Martin Page écrit :

"

Nathalie Kosciusko-Morizet va plus loin : elle avoue un goût pour 'les slogans rouges et alters: ceux qui appellent aux changements, au réveil brutal des opprimés, à la fin du règne du profit: "Le monde n'est pas une marchandise", "Nos vies valent plus que leurs profits"

"

Comme le note cette étude de l'institut CSA, le slogan "Nos vies valent plus que leurs profits" a été noté par un échantillon de Français comme le meilleur slogan des campagnes présidentielles de 2012 et 2007. Plus fort que les très célèbres "Ensemble, tout devient possible" et "Le changement, c'est maintenant", ou "La France forte". NKM, qui était porte-parole de Nicolas Sarkozy en 2012, serait ainsi représentative de l'ensemble des Français. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus