Qui faire entrer au Panthéon ? Missionné par François Hollande, Philippe Bélaval lance une consultation internet

Publié à 07h54, le 02 septembre 2013 , Modifié à 08h00, le 02 septembre 2013

Qui faire entrer au Panthéon ? Missionné par François Hollande, Philippe Bélaval lance une consultation internet
(Capture d'écran du site du Panthéon)
Image Delphine Legouté

Par

Une idée de personnalité à panthéoniser ? Comme le souligne Europe1.fr, Philippe Bélaval, missionné par François Hollande pour réfléchir au rôle du Panthéon et à ses nouveaux entrants, lance ce 2 septembre une consultation internet sur le sujet, et ce jusqu'au 22 septembre.

L'internaute doit d'aborder indiquer dans un questionnaire à choix multiples la principale qualité du prochain panthéonisé (action humanitaire, action politique etc.), puis peut proposer librement deux noms et expliquer en 1.500 signes ce qui l'a poussé vers ce choix. Le site prévient cependant que cette consultation n'aura pas "valeur de référendum ni de sondage" mais qu'elle vise seulement à "éclairer" le président de la mission.

Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux, a été choisi le 24 mai par François Hollande pour mener cette mission. Parmi les objectifs fixés, faire entrer au moins une nouvelle femme au Panthéon.

Le président de la République l'a en effet promis le 8 mars, à l'occasion de la journée de la femme. A l'heure où seules deux femmes, Marie Curie et Sophie Berthelot (enterrée avec son mari "en hommage à sa vertu conjugale), reposent au Panthéon, plus de femmes doivent rejoindre les "grands hommes".

Comme le racontait Le Lab le 22 août, un autre type de consultation a d'ailleurs déjà été lancé sur internet bien avant celle de Philippe Bélaval. Les associations féministes menées par Osez le féminisme proposent aux internautes de voter pour leur femme "panthéonisable" préférée sur leur blog et leur page facebook. Elles soumettront leur top 5 à Philippe Bélaval le 6 septembre et espère que plus d'une femme rejoindront les 71 hommes déjà présents, "pour commencer à rééquilibrer les choses".

Du rab sur le Lab

PlusPlus