Rechercher

Qui sont les élus qui manifesteront pour le mariage homosexuel ?

Qui sont les élus qui manifesteront pour le mariage homosexuel ?
Cécile Duflot et Harlem Désir devraient se retrouver dans la rue (MaxPPP).

REVUE D’EFFECTIFS - Après les anti, c’est au tour des pro-mariage homo de se rendre dans la rue pour scander leur position. Afin de soutenir le projet de loi sur l’ouverture du mariage et l’adoption aux couples homosexuels, le Parti socialiste, Europe-Ecologie Les Verts, le Parti radical de gauche, le Front de gauche et le Nouveau Parti Anticapitaliste ont appelé à manifester ce dimanche 27 janvier à Paris.

Ainsi, plusieurs personnalités politiques rejoindront le cortège parisien qui partira de Denfert-Rochereau à 14 heures. L’occasion pour eux de répondre aux élus de droite qui s’étaient placés en première ligne de la manifestation contre ce projet de loi le 13 janvier dernier.

Le Lab fait, pour vous, un point sur les élus qui seront au rendez-vous, ce dimanche. Un article qui sera mis à jour.

Au gouvernement :

Comme pour la précédente manifestation de soutien au mariage homosexuel le 16 décembre 2012, il devrait y avoir très peu de ministres dans la rue. En conférence de presse à l’issue du Conseil des ministres, mercredi 23 janvier, Najat Vallaud-Belkacem s’est exprimé à ce sujet.

Les ministres ont toujours eu la liberté d’aller manifester s’ils le souhaitaient. Entre parenthèses, ce ne serait pas la première fois que nous battrions le pavé, ça nous est déjà arrivé par le passé ! […]A titre personnel, j’estime que nous avons d’autres moyens d’actions que la manifestation pour porter le projet de loi qui par ailleurs émane de nous. […]Je ne pense pas y aller. Je ne l’ai pas fait la première fois, et je n’irai sans doute pas cette fois-ci non plus. En revanche, j’apporte évidemment mon soutien à tous ceux qui se mobilisent.

Selon l’AFP, Cécile Duflot, la ministre du Logement qui s’était déjà déplacée un mois plus tôt, en tant que "militante" avait-elle alors précisé, prendra bien part au cortège.

C’est la seule membre du gouvernement dont le non est évoqué. Marie-Arlette Carlotti, qui s’était également mobilisée le 14 décembre à Marseille, ne pourra pas se rendre à la manifestation, "mais pour des raisons logistiques, car elle ne sera pas à Marseille", précise au Lab son entourage. 

Quant à elle, la ministre déléguée à la famille, Dominique Bertinotti n’en sera pas non plus. Elle l’a expliqué lors de ses vœux à la presse, comme le relaie notre confrère de Mediapart, Mathieu Magnaudeix.

Dans les partis de gauche :

Hébergeant même une pétition sur son site internet, le PS appelle à manifester. Plusieurs de ses membres l’ont relayé, comme Bertrand Delanoë, Harlem Désir, Anne Hidalgo et David Assouline qui seront sur le pavé parisien, ce dimanche.

Au Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon explique lui aussi qu’il sera au rendez-vous, place Denfert-Rochereau, à travers un billet publié sur son blog ce vendredi. Pierre Laurent, le secrétaire national du PCF, n’a pas fait de déclaration à ce sujet mais devrait aussi en être.

Pour les Radicaux de gauche, Jean-Bernard Bros, responsable du PRG dans la capitale et numéro deux du parti, sera présent dans la manifestation, selon les informations du Lab. Par contre, Jean-Michel Baylet, en déplacement en Argentine avec Jean-Marc Ayrault n'en sera pas.

Pour sa part, Europe Ecologie - Les Verts affirme de nouveau "son soutien inconditionnel au mouvement" dans un communiqué. La direction devrait se rendre dans la rue ce dimanche, comme l’a indiqué au Lab Jean-Vincent Placé, patron des sénateurs EELV.

Enfin, le NPA encourage également à se rendre dans les rues à travers un billet signé Christine Poupin sur son site internet et relayé par Philippe Poutou via Twitter, mais aucun de ses responsables n’a officiellement précisé s’il s’y rendra.

Et à droite :

Oui, le mariage homosexuel est aussi soutenu par quelques uns à droite de la frise politique. Certes, les deux députés UMP Benoist Apparu et Franck Riester qui se sont déclarés en faveur du projet de loi, ont annoncé qu’ils ne se rendront pas à manifestation.

Mais une militante proche de Valérie Pécresse, Aurore Bergé, chargée de mission pour l’UMP dans les Yvelines, a assumé son choix de manifester le 27 janvier plutôt que le 13 dans un billet publié sur Le Plus

 

Bruno Poussard et Ivan Valerio

Du rab sur le Lab