"Ramassis", "meute", "horde" : les mots si *doux* de Jean-Luc Mélenchon sur la "troupe" d’Emmanuel Macron

Publié à 11h32, le 24 mai 2017 , Modifié à 12h19, le 24 mai 2017

"Ramassis", "meute", "horde" : les mots si *doux* de Jean-Luc Mélenchon sur la "troupe" d’Emmanuel Macron
© © PIERRE ANDRIEU / AFP
Image Aurélie Marcireau


Jean-Luc Mélenchon est cultivé, un lettré. Il a écrit de nombreux livres et ses discours sont souvent salués comme des réussites oratoires. Il peut  parfois même s’agacer quand un mot, une notion est mal employée. Bref, il mesure l’importance des mots.

Ce mercredi 24 mai, le journal La voix du Nord relate la visite du leader de la France insoumise à Lille. Mardi 23 mai, lors des ce déplacement pour soutenir les candidats aux législatives des 11 et 18 juin, il a concentré ses critiques sur le président de la République. Son objectif est d’avoir une majorité insoumise à l’Assemblée. Alors voilà comment il parle du camp Macron. Il dit :

Voilà l’homme qui a trois candidats par circonscription, le sien, en Marche, et sinon, le reste du temps, celui du PS et LR. Parce que tous ces gens, pour même pas un plat de lentilles, sont prêts à changer de camp.  Monsieur Macron avec sa troupe, cette horde, cette meeuute !, ce ramassis, peut espérer avoir formellement un groupe à l’Assemblée. Est-ce que ça fait une majorité ?  

Un langage violent pour parler d’un adversaire, même dans un contexte de campagne électorale. C’est ce que souligne Axelle Tessandier une proche d’Emmanuel Macron, déléguée nationale d’En marche !. Elle dénonce ces propos sur Twitter

   


Du rab sur le Lab

PlusPlus