Rassemblement au Trocadéro : Jean-Louis Debré accuse le camp Fillon de se comporter comme l'extrême droite

Publié à 09h30, le 05 mars 2017 , Modifié à 09h35, le 05 mars 2017

Rassemblement au Trocadéro : Jean-Louis Debré accuse le camp Fillon de se comporter comme l'extrême droite
Jean-Louis Debré © ERIC FEFERBERG / AFP
Image Sylvain Chazot


Ce dimanche 5 mars a lieu, place du Trocadéro à Paris, un rassemblement en soutien à François Fillon. Dès l'annonce de cette manifestation, à la base pensée comme anti-juges et médias, de nombreuses voix se sont élevées pour la dénoncer. Et cela continue à quelques heures du grand raout.

Dans les colonnes du  Parisien ce dimanche, Jean-Louis Debré sort l'artillerie lourde contre François Fillon et ce rassemblement. Passablement remonté, l'ancien président du Conseil constitutionnel fustige ce qu'il perçoit comme une attaque contre les institutions. Il lance :

Je suis surtout très préoccupé par ce rassemblement initialement organisé pour dresser le peuple contre la justice et la presse. Ça, c'est le propre de l'extrême droite, pas de la droite républicaine. Pauvre France… Il est temps que la classe politique se renouvelle.

Jean-Louis Debré juge par ailleurs "dramatique" la crise politique en cours et "pathétique" l'attitude de François Fillon, décidé à se maintenir coûte que coûte dans la course à l'Élysée et à taper autant que faire se peut sur la justice. "C'est un spectacle triste, médiocre et inquiétant, qui me touche particulièrement en tant qu'ancien magistrat", juge-t-il.  

Du rab sur le Lab

PlusPlus