Valls en pole position pour l'Intérieur, Rebsamen n'ira pas

Publié à 09h51, le 16 mai 2012 , Modifié à 10h04, le 16 mai 2012

Valls en pole position pour l'Intérieur, Rebsamen n'ira pas
François Rebsamen, en avril 2012. (Maxppp)

"Je pense, sans me lancer dans les pronostics, que nous aurons Manuel Valls à l’Intérieur."

L'un des deux ministrables en lice pour succéder à Claude Guéant, François Rebsamen, pense que Manuel Valls sera nommé comme prochain ministre de l'Intérieur, interrogé par Le Bien Public

D'autant plus que ce mercredi 16 mai, le sénateur-maire de Dijon a affirmé à Europe 1 qu'il "n'irait pas" au ministère de l'Intérieur.

  1. Rebsamen "pense" que Valls sera le prochain ministre de l'Intérieur

    Sur europe1.fr

    "

    [Qui sera à l’Intérieur ?]

    Je pense, sans me lancer dans les pronostics, que nous aurons Manuel Valls à l’Intérieur.

    "

    Interrogé par le quotidien Le Bien Public, François Rebsamen est persuadé que l'ancien candidat à la primaire socialiste sera nommé ministre de l'Intérieur, mercredi 16 mai 2012.

    Le sénateur-maire de Dijon était l'un des deux préssenti, avec Manuel Valls, pour succéder à Claude Guéant et accéder au ministère de l'Intérieur.

    Ila mis fin aux spéculations sur sa nommination, mercredi, en déclarant, sur Europe1 qu'il :

    "

    n'irait pas [au ministère de l'Intérieur].

    "

    Il a ajouté : 

    "

    François Hollande a posé un principe : l'interdiction de cumuler un exécutif local avec une fonction ministérielle. Donc j'ai choisi et le Sénat avec la présidence du groupe [PS] et [la mairie de] Dijon.

    "

    Jean-Marc Ayrault dévoilera la composition de son gouvernement mercredi 16 mai, en fin d'après-midi.

Du rab sur le Lab

PlusPlus