Régionales en Ile-de-France : ce cadre de l’UMP qui hésite entre l’UMP Valérie Pécresse et le PS Claude Bartolone

Publié à 16h44, le 21 mai 2015 , Modifié à 17h39, le 21 mai 2015

Régionales en Ile-de-France : ce cadre de l’UMP qui hésite entre l’UMP Valérie Pécresse et le PS Claude Bartolone

C’est un ancien du MJS, passé à droite pour devenir chef de cab’ de Roger Karoutchi, alors secrétaire d’Etat aux relations avec le Parlement, et devenu conseiller national rue de Vaugirard en même temps qu’adjoint au maire UMP de Levallois-Perret, Patrick Balkany. Aujourd’hui, David-Xavier Weiss n’a pas re-retourné sa veste floquée UMP mais il est "Team Bruno Le Maire" pour la primaire à venir en 2016.

D’ici là, cet élu francilien du parti de Nicolas Sarkozy va s’engager dans la campagne pour les élections régionales de décembre 2015. Aux côtés de qui ? La logique voudrait qu’il soutienne fidèlement Valérie Pécresse, tête de liste des futurs "Républicains" pour l’Ile-de-France, face à Claude Bartolone, le président PS de l’Assemblée candidat à la succession de Jean-Paul Huchon.

Mais ce n’est pas aussi simple, comme il l’explique à Fréquence ESJ mardi 19 mai. Aussi assure-t-il :

Je n’ai pas encore choisi mon candidat, je verrai quel est le projet.

Auparavant il avait rappelé avoir opté pour le candidat socialiste en 2010. Contre Valérie Pécresse :

Je ne suis pas braqué sur une étiquette politique mais plus par des hommes qui peuvent m’entraîner. J’ai eu la même critique quand en 2010 j’ai soutenu Jean-Paul Huchon aux régionales parce qu’il avait plus l’expérience de la région qu’à l’époque Valérie Pécresse qui se découvrait une vocation régionale. Jean-Paul Huchon a d’ailleurs un bon bilan. 

Fréquence ESJ rappelle qu’il "avait soutenu Jean-Paul Huchon notamment sur le pass Navigo" et qu’il "regrette les petites phrases de Valérie Pécresse" ainsi que ses critique sur la double-casquette candidat-président de l’Assemblée de Claude Bartolone. Une ancienne ministre avec laquelle il n’est pas des plus tendres, malgré la proximité partisane :

Elle était pendant des mois une farouche opposante au mariage pour tous, quand elle a vu que Paris comptait de 15 à 20 % de mariage gay, elle a dit qu’elle était pour. J’ai du mal à la suivre, on ne peut pas changer plusieurs fois de positions.

L'inimitié entre Valérie Pécresse et David-Xavier Weiss date de la primaire fratricide de 2009 entre Roger Karoutchi, dont il est un proche, et l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy. Un affrontement qui s'était poursuivi sur le terrain judiciare jusqu'à ce que Valérie Pécresse ne retire sa plainte au nom de "l'unité".

[BONUS TRACK] Les "républicains" du FN

Dans cette interview accordée à Fréquence ESJ, David-Xavier Weiss peste également contre la porosité existante entre son parti, l’UMP, et le Front national, comme certains récents transfuges le prouvent (voir ici ou ). Il lance :

Le Front national a parfois un discours plus républicain que certains élus UMP.

Entre ça et son enthousiasme plus que modéré pour soutenir Valérie Pécresse, il ne va pas se faire que des amis rue de Vaugirard.

Du rab sur le Lab

PlusPlus