Régionales : Jean-Christophe Cambadélis annonce le retrait des listes PS dans le Nord-Pas-de-Calais et en PACA

Publié à 22h13, le 06 décembre 2015 , Modifié à 22h41, le 06 décembre 2015

Régionales : Jean-Christophe Cambadélis annonce le retrait des listes PS dans le Nord-Pas-de-Calais et en PACA
© captures
Image


    FRONT RÉPUBLICAIN - Dans une allocution au siège du Parti socialiste après le premier tour des régionales, Jean-Christophe Cambadélis annonce le retrait des listes PS dans le Nord-Pas-de-Calais et en PACA. En prenant la parole après Nicolas Sarkozy qui continue de camper sur sa position de "ni-ni", le premier secrétaire du PS a annoncé la décision du bureau national du PS dans la soirée du 6 décembre.

    Il explique d'abord que le PS sera présent dans les régions où le total des voix de gauche permet de gagner avant de critiquer la position de Nicolas Sarkozy. Il dit :

    Le Parti socialiste et la gauche seront présents là où le total gauche permet de l’emporter et ainsi de barrer la route au Front national. Le parti qui s’est pourtant nommé Les Républicains dit son refus de pratiquer le désistement républicain, l’accord technique ou le simple retrait. L’histoire sera sévère pour ceux qui, dans le moment traversé par la France, disent 'plutôt l’extrême-droite que la gauche'. La gauche est donc le dernier rempart de la France républicaine contre l’extrême-droite xénophobe. 

    Puis, évoquant la stratégie à venir, il lance :

    Dans les régions à risque Front national où la gauche ne devance pas la droite, le PS décide de faire barrage républicain en particulier dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Nicolas Sarkozy et ses têtes de liste ont décidé de fermer la porte à ce barrage alors qu’ils ne peuvent gagner seuls.

    Enfin, il parle du sacrifice que constitue cette décision puisque les socialistes seront absents des conseils régionaux dans ces régions :

    Pendant cinq ans, les socialistes ne siégeront pas dans ces régions. Nous mesurons la tristesse de nos militants et de nos élus qui ont vaillamment mené campagne. Celle des citoyens qui leur ont apporté leurs suffrages. Ils rentrent en résistance. Ce sacrifice pour notre idéal démocratique ne sera pas vain. Il démontre à la France que les socialistes savent être au rendez-vous de la République.  




    À LIRE SUR LE LAB :

    Résultats régionales : ces 6 régions où le FN est en tête au premier tour

    Résultats régionales : l'offensive langagière de Marine Le Pen : "Le Front national est le seul front véritablement républicain"

    Résultats régionales : Nicolas Sarkozy refuse "toute fusion" ou "tout retrait de liste"

    Du rab sur le Lab

    PlusPlus