Régionales : le Grand Maître du Grand Orient de France demande à Jean-Pierre Masseret, candidat PS dans le Grand Est, de se retirer

Publié à 13h44, le 08 décembre 2015 , Modifié à 13h50, le 08 décembre 2015

Régionales : le Grand Maître du Grand Orient de France demande à Jean-Pierre Masseret, candidat PS dans le Grand Est, de se retirer
© FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

LA PRESSION – Il y a eu les appels télévisés de Manuel Valls et Jean-Christophe Cambadélis. Ça c'était pour la partie visible. Un peu plus discrètement, il y a également eu le message du Grand Maître du Grand Orient de France pour demander à Jean-Pierre Masseret de retirer sa liste pour le second tour des élections régionales en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne.

C'est ce que l'on apprend au détour d'une interview de Daniel Keller au JDD.fr. Le Grand Maître du Grand Orient de France, plus ancienne obédience maçonnique française, se prononce en faveur du front républicain dans les régions où le Front national peut l'emporter dimanche 13 décembre. Il a donc demandé à Jean-Pierre Masseret, tête de liste PS dans le Grand Est, de retirer sa liste, conformément aux consignes de Solférino.

Daniel Keller explique :

J’appelle, en tant que Grand Maître du Grand Orient, au désistement républicain, qu’il vienne de la gauche ou de la droite : les partis arrivés en troisième position doivent se retirer. L’esprit républicain doit prévaloir sur toute autre considération. C’est, par exemple, ce que j’ai fait valoir lundi matin à Jean-Pierre Masseret en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Mais l’exigence républicaine s’adresse, j’insiste, à la droite comme à la gauche.

 

Le Grand Maître du Grand Orient de France s'est donc directement adressé à Jean-Pierre Masseret pour lui demander de retirer sa candidature au profit du candidat LR  Philippe Richert, arrivé en deuxième position au premier tour. La loge maçonnique peut avoir une certaine influence sur l'élu socialiste, lui-même franc-maçon. Il a notamment présidé le groupe des élus francs-maçons, comme l'a rappelé France TV Info lundi.

Depuis le premier tour des régionales qui l'a vu terminer en troisième position, Jean-Pierre Masseret reçoit les appels à se désister de la part de son propre camp, afin de faire barrage au Front national, en tête avec 30% des voix. Pour l'heure, Jean-Pierre Masseret maintient sa candidature

Lundi soir, sur BFMTV, Jean-Christophe Cambadélis a appelé à voter pour le candidat de la droite face à la liste FN emmenée par Florian Philippot. Une heure plus tard, sur TF1, Manuel Valls a formulé le même appel. "Quand il y va de de la République, il faut être désintéressé", a expliqué le Premier ministre avant d'en appeler à la dignité de Jean-Pierre Masseret.

 

 

 

À LIRE AUSSI SUR LE LAB :

Cinq choses que vous ignoriez sur Jean-Pierre Masseret, le socialiste qui refuse de se retirer face au FN

Du rab sur le Lab

PlusPlus