Rétro 2017 : toutes ces tentatives ratées de com’pol

Publié à 11h04, le 26 décembre 2017 , Modifié à 11h04, le 26 décembre 2017

Rétro 2017 : toutes ces tentatives ratées de com’pol
© DR
Image Amandine Réaux


Cet article a fait l’objet d’une chronique, mardi 26 décembre, dans l’émission "Europe 1 bonjour" de Julien Pearce.



2017 est l'année où la com'pol s'est VRAIMENT renouvelée : meetings en hologramme, Facebook live, etc. Mais même à l'époque de la start-up nation, personne n'est à l'abri d'un bon gros fail de com'. Et surtout pas les politiques.

L'exemple le plus marquant reste cette séquence de Marine Le Pen pendant le débat de l’entre-deux-tours. La candidate d’extrême droite accusait Emmanuel Macron d’avoir insulté ses 9 millions d’électeurs.





Parfois, la communication volontairement décalée est certes maîtrisée, mais gênante, à l'image de Christophe Castaner. Quand il était porte parole du gouvernement, il a voulu innover. Son idée : débriefer le conseil des ministres en vidéo en mode selfie à l’arrière de sa voiture. Et puis un journaliste lui fait remarquer que ce n’est pas très écolo. Que fait Christophe Castaner ? Il relève le défi et se filme sur un vélib.



Et que dire de Gérard Collomb cet été ? Le ministre de l’intérieur veut rassurer les touristes sur la sécurité. Il se promène dans les rues du célèbre quartier parisien, lorsqu'il tombe sur un couple de touristes malaisiens en tenue de mariage. Il s’approche d’eux, leur dit dans un anglais approximatif qu’il est le "minister of police". Avant de leur proposer de faire une photo avec lui, alors que les jeunes époux n’ont rien demandé. Tout ça sous l’œil des caméras de télé.



La communication, verrouillée et millimétrée du gouvernement, n'est donc pas exempte de moments gênants... voire parfois de gros fails. Ainsi le député LREM Stéphane Trompille tweetant un selfie pendant le congrès de son parti, mais qui publie la mauvaise photo, celle qui ne devait JAMAIS sortir de son téléphone, celle où son collègue Damien Pichereau fait… un doigt d’honneur. On n’est pas certain que ce soit très nouveau monde.

Du rab sur le Lab

PlusPlus