Robert Ménard se réjouit de la manifestation anti-immigration du mouvement d'extrême droite Pegida

Publié à 13h00, le 20 octobre 2015 , Modifié à 13h29, le 20 octobre 2015

Robert Ménard se réjouit de la manifestation anti-immigration du mouvement d'extrême droite Pegida
Robert Ménard © AFP

Robert Ménard est content. Les images de la manifestation organisée lundi 19 octobre à Dresde, en Allemagne, par le parti d'extrême droite Pegida, lui ont réchauffé le cœur. Le maire de Béziers, élu en 2014 avec le soutien du FN ne se sent plus seul dans sa lutte contre les réfugiés qui, répète-t-il, sont sur le point d'envahir l'Europe, la France, et surtout sa ville (en tous cas si l'on en croit le montage qu'il avait fait, en août dernier, dans le journal municipal).

Ce mardi, Robert Ménard étale donc sa joie. Il le fait via un tweet où il estime que cette manifestation est la preuve que "les Européens ne sont pas résignés".

La manifestation pour célébrer en grande pompe le premier anniversaire du mouvement Pegida a rassemblé environ 20.000 personnes, lundi soir, à Dresde. Pegida a été créé en octobre 2014. Son nom est l'abréviation de "Patriotische Europäer gegen die Islamisierung des Abendlandes", soit "les Européens patriotes contre l’islamisation de l’Occident". L'un de ses fondateurs, Lutz Bachmann, a été épinglé par Bild après qu'il a posté sur les réseaux sociaux une photo de lui grimé en… Adolf Hitler.

Robert Ménard n'est pas le seul à se féliciter de la manifestation de Pegida. Damien Rieu, ancienne figure des identitaire devenu aujourd'hui chargé de com' à la mairie FN de Beaucaire ou encore Jean-Yves Narquin, délégué général du Rassemblement Bleu Marine, ont eux-aussi fait part de leur satisfaction à l'idée de voir, dans les rues allemandes, des hommes et des femmes crier leur rejet des réfugiés. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus