Sachez-le : Najat Vallaud-Belkacem écrit des chansons "à la façon d'un Calogero ou d'un Vianney"

Publié à 12h48, le 26 mai 2017 , Modifié à 14h31, le 26 mai 2017

Sachez-le : Najat Vallaud-Belkacem écrit des chansons "à la façon d'un Calogero ou d'un Vianney"
Est-ce que vous êtes làààààà Villeurbaaaaaaaaane ? © FRED DUFOUR / AFP
Image Sylvain Chazot


♪ Elle met des vieux clips sur son Twitter, pour indiquer qu'elle quitte son ministère ♫ Car oui, Najat Vallaud-Belkacem n'aime rien moins que la musique. Comme tout le monde direz-vous ? Oui. Mais l'ancienne ministre de l'Éducation nationale ne se contente pas d'écouter des morceaux de Jean-Jacques Goldman, son idole, tout seule et dans son coin.

L'ex-ministre, aujourd'hui candidate aux législatives dans le Rhône, se rêve plus loin de l'Assemblée nationale et  plus proche des scènes ouvertes. Dans Le Parisien Magazine, ce vendredi 26 mai, on apprend que la socialiste écrit des chansons depuis qu'elle est enfant. Et ceci n'est pas une fake news.

Najat Vallaud-Belkacem raconte :

J'en éprouve le besoin, c'est un exutoire. Si j'ai envie de me retirer une obsession de la tête, je me mets devant une feuille de papier et je brode à partir d'un mot, de sa sonorité. J'écris en alexandrins, souvent. Je parle de faits de société, à la façon d'un Calogero ou d'un Vianney aujourd'hui. La chanson, pour moi, permet de dire l'indicible, la douleur. Elle est de salubrité publique.

Ah Vianney. Une longue histoire. C'est une chanson de Vianney, Je m'en vais, que Najat Vallaud-Belkacem a tweetée au moment de quitter la rue de Grenelle.





Pour l'heure, l'ancienne ministre assure que ses textes écrits comme ça et sans prétention sont laissés de côté, "pour une autre vie".

Mais qui sait...

Si la socialiste échoue aux législatives, peut-être pourra-t-elle se reconvertir. En parolière du jeune artiste ? 

Du rab sur le Lab

PlusPlus