Sarkozy attaque Hollande : "Une femme qu'on aime, on ne la traite pas comme une maîtresse"

Publié à 12h41, le 18 octobre 2016 , Modifié à 12h41, le 18 octobre 2016

Sarkozy attaque Hollande : "Une femme qu'on aime, on ne la traite pas comme une maîtresse"
Nicolas Sarkozy © JUAN MABROMATA / AFP

Sachez-le : Nicolas Sarkozy n'est absolument pas fan de la publication des lettres de François Mitterrand à Anne Pingeot. Certes, le candidat à la primaire de la droite trouve ses missives "talentueuses" mais il n'aime pas, en revanche, cette "transparence" qui veut que l'on publie les mots intimes d'un chef de l'État à son Amour avec un grand "A", "cette espèce d'impudeur qui consiste à tout balancer", déclame-t-il, ce mardi 17 octobre, sur France inter.

Mais ces lettres ont au moins un avantage : elles permettent à Nicolas Sarkozy d'attaquer indirectement François Hollande. Patrick Cohen lui fait remarquer que lui aussi s'est beaucoup dévoilé, là en s'affichant à Disneyland avec sa nouvelle compagne, là en disant qu'avec Carla, "c'est du sérieux", en pleine conférence de presse à l'Élysée. On a déjà vu comportements plus pudiques. Parler d'impudeur a donc quelque chose de singulier…  "J'ai sans doute beaucoup fauté et vous avez raison. Mais au moins, on peut apprendre. Si j'ai appris, c'est ça. Mais en même temps, cette conférence de presse avait lieu un peu avant la mi-janvier et j'ai épousé Carla le 2 février. Donc il fallait bien que je le dise, à un moment ou un autre", commence Nicolas Sarkozy. Il ajoute :

"

Je n'ai pas voulu, peut-être que les femmes qui nous écoutent le comprendront… Une femme qu'on aime, on ne la traite pas comme une maîtresse. Je n'ai pas voulu ça. Je l'ai peut-être mal fait, j'ai peut-être choqué, j'ai peut-être été maladroit. Mais je vais vous dire quelque chose : une femme qu'on aime, on la protège. Et quand on est président de la République, on lui donne un statut. Et j'ai voulu, en disant ça - peut-être de manière maladroite - dire 'voilà, Carla sera mon épouse'. C'est Carla Bruni, avec sa carrière, elle sera mon épouse. Je n'ai pas voulu de photos glauques, partant d'un domicile et parlant de la maîtresse du président de la République.

 

"

Deux phrases sont à retenir. La première est la suivante : "Une femme qu'on aime, on ne la traite pas comme une maîtresse". Une phrase pleine de sous-entendu et que Nicolas Sarkozy avait déjà formulé lors de l'émission Une ambition intime, sur M6, le 9 octobre dernier. "Quand on aime une femme, on ne lui impose pas le statut de maîtresse", avait-il répondu à Karine Le Marchand qui lui faisait remarquer qu'un temps très court s'était écoulé entre sa rencontre avec Carla Bruni et leur mariage.

Une manière pour Nicolas Sarkozy de se démarquer de François Hollande et de signifier, donc, que d'après lui, l'actuel chef de l'État traite mal sa compagne Julie Gayet. En formulant cette phrase, l'ancien Président semble établir un distinguo entre épouse et compagne, comme si la première avait une plus grande valeur que la seconde. Il y aurait en effet d'un côté "la femme qu'on aime" et que donc, on épouse, et de l'autre "la maîtresse".

La deuxième phrase n'est pas plus aimable envers François Hollande : "Je n'ai pas voulu de photo glauque, partant d'un domicile et parlant de la maîtresse du président de la République." L'allusion aux photos du chef de l'État quittant le domicile de Julie Gayet est évidente. En janvier 2014, le magazine Closer avait publié des clichés de François Hollande, casque de moto sur la tête, sortant quittant au petit matin le domicile de Julie Gayet. Le président était alors en couple avec Valérie Trierweiler, avec qui il n'était pas non plus marié.

Nicolas Sarkozy, largement critiqué à la fin de son mandat présidentiel pour la publicité faite à sa vie privée, dès le soir de son élection et le dîner au Fouquet's, puis lors des vacances sur le yacht de Vincent Bolloré, en voyages à Petra avec Carla Bruni et son fils, à Disneyland, au Cap Nègre, devant la maternité où venait de naître sa fille Giulia, a donc décidé d'attaquer François Hollande sur cet exact même terrain : au niveau de l'alliance.

Du rab sur le Lab

PlusPlus