Sarkozy l'Américain voterait pour Hillary Clinton à la présidentielle américaine

Publié à 14h51, le 20 mai 2016 , Modifié à 16h30, le 20 mai 2016

Sarkozy l'Américain voterait pour Hillary Clinton à la présidentielle américaine
Nicolas Sarkozy et Hillary Clinton, en 2011 © ERIC FEFERBERG / AFP

@AVECHILLARY – Si l'on vivait dans un monde parfait, Nicolas Sarkozy serait américain. À lui le dream, les joggings effectués autour du réservoir de Central Park, les balades en barque à Wolfeboro, les sorties en vélo avec son poto Lance Armstrong et les dîners en ville avec son copain Barack Obama. Oui mais voilà, nous ne vivons pas dans un monde parfait et Nicolas Sarkozy est français.

Cela ne l'empêche pas de regarder avec un certain intérêt, et comme bon nombre de ses compatriotes, la présidentielle américaine. Et de la commenter. L'ancien chef de l'État a ainsi souvent parlé de Donald Trump, un jour pour saluer les succès du candidat à l'investiture du Parti républicain, un autre pour fustiger son "populisme" et sa "vulgarité". Bref, concernant Trump, avec Sarkozy, le changement, c'était tout le temps.

Mais finalement, entre le milliardaire et la probable candidate du Parti démocrate, le président de Les Républicains a choisi. Cité par Le Point ce vendredi 20 mai, Nicolas Sarkozy a ainsi déclaré devant des proches :

"

Si j'étais citoyen américain, je voterais pour Hillary [Clinton].

 

"

Entre l'outrancier Trump et celle qu'il présentait, sans la nommer, comme l'une des candidates "soutenus par l'establishment et les médias", Nicolas Sarkozy préfère donc la seconde. L'ancien chef de l'État voue, il est vrai, une certaine admiration pour l'ex-Secrétaire d'État américaine. En mars dernier sur iTÉLÉ, il avait longuement critiqué Barack Obama tout en défendant Hillary Clinton.

Le chef de LR avait ainsi estimé que l'action n'était pas "le fort" du président américain qui avait eu l'outrecuidance de critiquer le rôle de l'Europe après l'intervention en Libye. Il avait en revanche salué l'ancienne première dame, "qui a été courageuse, forte et qui a soutenu notre intervention". 

Du rab sur le Lab

PlusPlus