Sarkozy : finalement, la Bretagne, ça le gagne

Publié à 17h24, le 17 avril 2012 , Modifié à 18h12, le 17 avril 2012

Sarkozy : finalement, la Bretagne, ça le gagne
Nicolas Sarkozy et François Fillon, le 8 mai 2005 sur la citadelle de Brest. (Maxppp)

"Moi, j'aime la Bretagne" assure le président-candidat ce 17 avril au Télégramme. Pourtant, le 1er mai 2007, selon la romancière Yasmina Reza, le candidat pas encore président aurait déclaré "je me fous des bretons". Cinq ans plus tard, les bretons s'en souviennent encore.

  1. Avril 2012 : "Moi, j’aime la Bretagne"

    Sur lafranceforte.fr

    Dans une interview diffusée ce mardi 17 avril, payante sur le site du Télégramme mais mise en ligne gratuitement sur le site de campagne de Nicolas Sarkozy, le président-candidat revient sur une petite phrase qui lui est reprochée depuis cinq ans - en mai 2007, il avait lancé un "Je me fous des Bretons" passé à la postérité.

    Voicdi la réponse apportée par Nicolas Sarkozy :

    "

    Yasmina Reza est une romancière de grand talent, mais c’est une romancière…

    Moi, j’aime la Bretagne. Cela correspond à mon amour du vélo, à mon attachement à certaines productions authentiques, à mon goût pour les paysages et les caractères forts.

    Venir en Bretagne, comme ce mardi à Morlaix, est toujours un grand plaisir pour moi.

    J’ajoute que je suis un des rares hommes politiques à connaître le stade de la route de Lorient.

    S’agissant de vacances en Bretagne, pourquoi pas. Mais pour moi, le problème ce n’est pas la Bretagne, ce sont les vacances… 

    "
  2. Mai 2007 : "Je me fous des bretons"

    Sur lefigaro.fr

    Le 1er mai 2007, Nicolas Sarkozy aurait piqué une colère contre son équipe de campagne lors d'une visite au Cross Corsenn de Plouarzel. Sous les yeux de Yasmina Reza, romancière accréditée dans l'intimité du candidat, auteur du livre L'aube, le soir ou la nuit chez Flammarion.

    P161 de cet ouvrage, cette citation attribuée à Nicolas Sarkozy continue de susciter la polémique, cinq ans après.

    "

    Qu'est-ce qu'on va foutre dans un centre opérationnel sinistre à regarder un radar ? Vous vous êtes renseignés sur la météo ? Qui a eu cette idée de demeuré ?.. Je me fous des Bretons. Je vais être au milieu de dix connards en train de regarder une carte !

    "

    Tollé en Bretagne au moment de la publication du livre à la fin de l'été 2007. Bernard Poignant, maire de Quimper s'en émeut dans les colonnes de Libération. Le Figaro.fr fait aussi état de la polémique en publiant une photo de cette visite. Pour la petite histoire, on peut remarquer que Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole du Président-candidat, est déjà à ses côtés ce 1er mai 2007.

Du rab sur le Lab

PlusPlus