Selon l'ancienne ministre Martine Pinville, François Hollande "veut reconstruire" le PS

Publié à 08h21, le 24 août 2017 , Modifié à 14h52, le 26 décembre 2017

Selon l'ancienne ministre Martine Pinville, François Hollande "veut reconstruire" le PS
François Hollande. © AFP

Il ne vous aura pas échappé que, cet été, François Hollande est partout. Il parle de lui, de son bilan, beaucoup, d'Emmanuel Macron, pas mal, de son avenir, un peu. Et sur ce dernier point, justement, il demeure des zones d'ombre, un flou entretenu.

Que François Hollande n'ait pas, comme Nicolas Sarkozy en 2012, annoncé son retrait de la politique, c'est un fait. Mais dans son entourage, on y croit, au retour du Président. C'est le cas de Martine Pinville, secrétaire d'État chargée du Commerce entre 2015 et 2017.

Au Figaro de ce jeudi 24 août, elle assure :

 

"

Il prépare. Il veut reconstruire le parti pour qu'il puisse mieux répondre aux attentes des Français.

"

François Hollande "prépare". Quoi exactement, on ne le sait point. Mais l'ex-ministre PS persiste, toujours au Figaro :

 

"

Il connaît le parti comme personne. Il n'abandonnera jamais.

"

Alors, va-t-on voir François Hollande reprendre les rênes du PS pour un come-back #Hollande2022 ? Que nenni à en croire Rachid Temal, porte-parole du parti et proche de Jean-Christophe Cambadélis. Au même quotidien, il lance :

 

"

Je n'ai pas senti qu'il était désireux d'être un acteur de la refondation du PS. [...] Nous ne sommes pas aux Républicains, où l'ancien président de la République devient chef de parti ! François Hollande a dit qu'il ne souhaitait pas redevenir premier secrétaire, et ce serait dans tous les cas une erreur.

"

Quoi qu'il en soit, pour l'instant, François Hollande ménage son camp. L'ancien Président se contente de commenter en public, et en privé, il reçoit "tous ceux qui vont jouer un rôle" dans le Congrès du PS. Il faudra certainement compter sur lui, et puis, comme il le disait après sa passation de pouvoir : "Je n'ai pas de mandat à briguer mais il ne faut jamais dire jamais". Mais d'ici là, c'est sa garde rapproché, Stéphane Le Foll en tête, qui assure la promotion de l'ex-chef de l'Etat.

A LIRE SUR LE LAB
ALERTE - Hollande parle encore dans un livre de journaliste (oui, mais sur Macron cette fois)

Du rab sur le Lab

PlusPlus