Sénatoriales : la liste proposée par Manuel Valls dans l'Essonne pas assez moderne pour La République en marche

Publié à 06h23, le 11 septembre 2017 , Modifié à 06h43, le 11 septembre 2017

Sénatoriales : la liste proposée par Manuel Valls dans l'Essonne pas assez moderne pour La République en marche
Manuel Valls © AFP
Image Sylvain Chazot


Merci mais non merci.

La liste proposée par Manuel Valls pour les sénatoriales dans l'Essonne n'a pas été investie par La République en marche, révèle L'Opinion dimanche 10 septembre. Une liste sur laquelle on trouvait l’ex-PS Olivier Leonhardt, la MoDem Daphné  Ract-Madoux et l'ami fidèle de l'ancien Premier ministre Francis Chouat, actuel maire d'Évry mais que LREM n'a pas jugé assez moderne pour l'investir. C'est en tout cas ce qu'avance Francis Chouat comme explication auprès de L'Opinion. Il dit :

Les députés en marche de l’Essonne ont considéré que notre liste n’incarnait pas assez la modernité, il y avait une vraie volonté de leur part de s’opposer à cette investiture.

Malheur. Voici que les vallsistes ne sont pas assez modernes pour LREM... "Ce n’est pas un problème pro ou anti-Valls. Il a fait une proposition au nom de l’efficacité électorale qui n’a pas eu l’assentiment d’En Marche", jure de son côté le président de la commission d'investitures du mouvement Jean-Paul Delevoye.

Pas grave pour les vallsistes : ils se présenteront sous l'étiquette divers gauche. Et ils affronteront, en outre, la liste PS, emmenée – ça ne s'invente pas – par Carlos Da Silva, ancien suppléant de... Manuel Valls à l'Assemblée nationale.

Du rab sur le Lab

PlusPlus