Sophie Marceau juge que Jean-François Copé aurait mieux fait de faire du cinéma que de la politique

Publié à 12h19, le 15 mai 2015 , Modifié à 12h19, le 15 mai 2015

Sophie Marceau juge que Jean-François Copé aurait mieux fait de faire du cinéma que de la politique
"Hé, tu sais qu'on a failli danser ensemble dans nos folles années ?" / Montage le Lab via AFP
Image


    #SLOW - Jean-François Copé a beau essayer de revenir sur le devant de la scène politique, via son blog notamment, on en oublierait presque que celui qui ne s'interdit pas de se présenter à la primaire de droite en 2016 a failli être acteur. Enfin presque. 

    Nous sommes en 1980 et Jean-François Copé fréquente le lycée Victor Duruy. Lycée où est organisé le casting pour trouver l'acteur qui accompagnera Sophie Marceau dans le film "la Boum". Absent le jour du casting, Copé ne sera donc pas retenu. S'ensuit la carrière politique que l'on connaît.

    Mais visiblement, l'anecdote avait échappé à Sophie Marceau. Dans un entretien à la revue Society du 15 mail'actrice découvre la petite histoire via la question du journaliste. Voici ce qu'elle répond :



    J'ai failli jouer avec Copé ? Peut-être que ça aurait rendu service à la politique s'il avait fini au cinéma. Il était peut-être un peu pur à l'époque. 

    Au Lab, on a essayé de visualiser Jean-François Copé dansant le fameux slow avec Sophie Marceau. À votre imagination de faire le reste :





    Mais ce n'est pas tout. Sophie Marceau évoque également son choix de 2007 où elle avait décidé de voter pour Nicolas Sarkozy, "le choix du moins pire" selon elle. Elle dit :



    J'ai toujours été plutôt de gauche, par éducation et par sensibilité, même si mon père aimait bien De Gaulle. Mais dans le cas de l'élection de 2007, je ne voyais pas du tout pour qui d'autre voter au second tour que Sarkozy. Ségolène Royal ? Une femme présidente je veux bien, mais dans ce cas-là choisissons la femme. Elle était quand même un peu barrée, Ségolène Royal.

    Du rab sur le Lab

    PlusPlus