Supporter inconditionnel de Fillon, Henri de Castries soutient un candidat LREM

Publié à 15h25, le 05 juin 2017 , Modifié à 12h00, le 26 décembre 2017

Supporter inconditionnel de Fillon, Henri de Castries soutient un candidat LREM
Henri de Castries, ancien patron d'Axa. © AFP

Henri de Castries, ancien patron d’Axa et proche de François Fillon (dont il fut conseiller économique pendant la présidentielle), n’a pas sourcillé une seconde tout du long de la campagne pour soutenir son champion et attaquer Emmanuel Macron. Mais voilà, François Fillon n’a même pas atteint le second tour de l’élection.

Un mois plus tard, Henri de Castries s'engage à nouveau, pour les législatives donc, mais cette fois, c'est pour soutenir le candidat LREM Thibaut Guilluy, lequel a face à lui un candidat LR, et pas des moindres puisqu'il s’agit de Daniel Fasquelle, trésorier des Républicains.

Dans cette 4ème circonscription du Pas-de-Calais, on vote traditionnellement à droite. Mais la victoire d'Emmanuel Macron a changé la donne. Au Touquet-Paris-Plage, où il réside depuis plusieurs années, tout le monde l’appelle "Manu", rapporte Libé. Alors, lors d'un meeting du candidat LREM dans cette commune, quand est diffusée une vidéo d’Henri de Castries, les quelque 250 personnes présentes ne semblent pas surprises outre mesure.

Dans cette vidéo, Henri de Castries fait les louanges du candidat En Marche ! :

"

Je connais Thibaut Guilluy depuis une dizaine d’années, un peu moins peut-être. La première fois que je l’ai rencontré, j’ai eu vraiment l’impression d’avoir en face de moi quelqu’un qui sortait du commun et je crois que Thibaut est quelqu’un d’exceptionnel. C’est quelqu'un d’exceptionnel parce que c’est quelqu’un qui a une très forte capacité d’écoute, une très forte attention aux autres et c’est quelqu’un qui est un entrepreneur social ou un social-entrepreneur dans l’âme. Thibaut c’est quelqu’un qui a compris ce qu’était l’évolution de notre société avec ses opportunités formidables mais aussi avec ses accidents, ses risques. [...] Ce que je trouverais formidable, si Thibaut pouvait accéder à l’Assemblée nationale, c’est qu’on aurait-là quelqu’un qui a une véritable expérience de terrain.

"

Pas mécontent d'avoir derrière lui la caution éco de l’ancien Premier ministre, Thibaut Guilluy, dont la suppléante n’est autre que Tiphaine Auzière, la fille de Brigitte Macron, assume :

"

"Dans cette ville qui a voté Fillon à 51 %, j’avais besoin d’Henri et de ma maman ce soir." Rires dans la salle [précise Libé, NDLR] [...] "Je partage les constats de Fillon, même si notre méthode est différente, et je suis choqué de voir que LR a balayé d’un revers de la main ses idées au lendemain de l’élection."

"

Mais le soutien d'Henri de Castries peut sembler innatendu, si on se souvient qu'à l'époque de la présidentielle (il y a un mois !), celui-ci (qui était pressenti au ministère de la Défensevoire à Matignon, en cas de victoire de François Fillon) était plutôt du genre à déclarer ce genre de choses :

"

Quand on observe les nouveaux soutiens d'Emmanuel Macron, il est difficile de résister à la tentation de penser que ce serait la perpétuation du hollandisme par d'autres moyens. Avec toutes les déceptions que l'on sait.

"

Toujours dans Libération, le candidat FN de cette même circonscription affirme qu'"il y a deux candidats macroniens, l’officiel et le candidat de demain, de circonstance". En mai 2016, Paris Match se demandait si Henri de Castries n’était pas le "Macron de Fillon". Ne serait-il pas finalement le Fillon de Macron ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus