Stéphane le Foll n’est pas (encore) candidat à la tête du PS mais va "BEAUCOUP se faire entendre"

Publié à 11h40, le 20 juin 2017 , Modifié à 11h46, le 20 juin 2017

Stéphane le Foll n’est pas (encore) candidat à la tête du PS mais va "BEAUCOUP se faire entendre"
© BERTRAND GUAY / AFP
Image Aurélie Marcireau


Il est l’un des rares rescapés socialistes de la nouvelle Assemblée. Une sorte de survivant. Avec Ericka Bareigts ou encore George Pau-Langevin, il est l’un des seuls ministres sortant étiquetés PS qui retrouvent leur siège. Cumulant expérience gouvernementale et expérience "solférinienne", il compte bien valoriser son profil. 

Sachez-le, on va l’entendre. Invité de CNews ce 20 juin, il explique qu’il compte beaucoup S’EXPRIMER et donner au PS la ligne à suivre. Il déclare :  



Je pense que là, ce qu’il va falloir essayer de faire, c’est de cheminer. Là, on est au tout début de ce quinquennat, il va falloir essayer de cheminer pour rassembler. Aujourd’hui, je constate, je vois  bien les tensions, je vois bien les risques d’éclatement, je les regarde, j’en mesure la totalité des possibilités qui sont là aujourd’hui sur cette table avec des prises de position des uns et des autres, des excommunicateurs qui sont là en train de s’exprimer. Moi, je serai là pour rappeler le sens que l’on doit donner à l’action qui commence aujourd’hui.

Et si on ne l’écoute pas ?  



Si je ne suis pas écouté, cela ne m’empêchera pas de continuer à m’exprimer.

Stéphane le Foll se pose en phare, en repère pour ces socialistes qui devraient cesser de parler à tort et à travers. Il dit :  



On va voir et on va essayer de faire en sorte de se rassembler le plus possible. Je vais me faire entendre et je vais donner la ligne que je pense être la plus juste.  

Cambadélis démissionnaire, Stéphane le Foll serait-il tranquillement en train de se positionner ? Une chose est certaine, il n’est pas emballé par la direction collégiale à venir annoncée rue de Solférino. Il analyse :



Je pense qu’ aujourd’hui, dans le débat qui va nous occuper, il va falloir des voix pour le Parti socialiste, qu’on puisse s’exprimer, donner une lecture.

Ok vous l’avez ? Il va S’EXPRIMER. Il semble bel et bien se préparer pour l’après. Il annonce d’ailleurs un texte, publié jeudi, sur les objectifs pour le PS. Mais pas question de se dire candidat pour le prochain congrès socialiste. Il explique :  



Je ne serai pas sur cette ligne-là qui consiste à être candidat. Je ne suis pas candidat. Je suis là pour exprimer des choses que je crois vraies. Je vais me faire entendre. Je serai candidat à ce que… à participer de l’issue politique que l’on doit trouver.

Deux jours seulement après les élections législatives, Stéphane Le Foll ne se dit donc pas candidat même si son désir de S’EXPRIMER montre bien qu’il faudra compter avec lui pour l’avenir du PS. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus