Succession de Benoît XVI : la petite blague de François Hollande

Publié à 17h21, le 11 février 2013 , Modifié à 19h12, le 11 février 2013

Succession de Benoît XVI : la petite blague de François Hollande
François Hollande et Goodluck Ebele Jonathan, président du Nigéria (capture d'écran)
Image Antoine Bayet

Par

HABEMUS BLAGOUNETTE - Et François Hollande renoua avec la petite blague.

Pour son deuxième commentaire du jour portant sur la démission du Pape Benoît XVI, formulé à l'occasion d'une conférence de presse à l'Elysée, après un entretien avec Goodluck Ebele Jonathan, le président nigérian, le chef de l'Etat s'est aventuré sur le terrain du commentaire amusé

Commentant le processus qui conduira l'Eglise à désigner un successeur à Benoît XVI, François Hollande énonce ainsi : "Nous ne présentons pas de candidat".

Voici la vidéo de ce petit commentaire humoristique - si le player ne se déclenche pas automatiquement, la scène se passe à 22'15 sur la vidéo ci-dessous :



Voici l'intégralité de sa (courte) réaction : 

La décision de Benoît XVI suscite le plus grand respect. C'est une décision courageuse, et aussi exceptionnelle. Mais euh ...  je ne peux pas ajouter d'autre commentaire. [...] Nous devons laisser l'Eglise catholique déterminer comment elle entend organiser cette succession. Et nous ne présentons pas de candidat ...Enfin, je dois saluer le pontificat de Benoît XVI, pour tous les efforts qui ont été menés en faveur de la paix.

Un peu plus tôt dans la journée, déjà, François Hollande avait réagi à cette annonce, lors d'un point de presse improvisé à la sortie de l'inauguration du nouveau site des Archives nationales, dans une déclarationrevenant sur plus plusieurs sujets d'actualité, abordant à trente secondes d'intervalle la démission du pape et la crise des lasagnes au cheval :

Dans les premières semaines du quinquennat, Le Lab avait repéréplusieurs incursions de François Hollande sur le terrain de l'humour lors de conférences de presse internationales.

Du rab sur le Lab

PlusPlus