20/12/2017 - 13h57

Sur un siège éjectable, le chef des jeunes avec Wauquiez regrette ses propos sur la PMA

© PHILIPPE DESMAZES / AFP

MACHINE ARRIÈRE TOUTE - Aurane Reihanian est le chef des jeunes avec Wauquiez et, jusqu'à récemment, semblait désigné d'avance pour prendre la présidence des Jeunes Républicains tout court. Mais il semblerait que cet avenir radieux soit sérieusement compromis. Alors le jeune homme tente de sauver sa tête en s'excusant publiquement pour ses récents propos hautement polémiques, qui ont poussé Laurent Wauquiez à envisager de l'écarter du devant de la scène.

Dans un message posté sur Twitter lundi 18 décembre au soir, Aurane Reihanian dit ainsi "regretter sincèrement" d'avoir "pu choquer ou blesser" certaines personnes par ses récents "propos tels que retranscrits" par Libération, à savoir que les enfants nés de PMA "ne devraient même pas exister". À ces lecteurs outrés, il "tient à présenter [ses] plus sincères excuses" :





Tout est parti de cette phrase donc, rapportée par Libération le 12 décembre et dans laquelle Aurane Reihanian expliquait tranquillement que les enfants nés de PMA "ne devraient même pas exister". Il rectifiait ensuite auprès du Lab, assurant avoir en réalité parlé des enfants nés de gestation pour autrui (GPA), pas de procréation médicale assistée (PMA) - ce que conteste Libération, qui a maintenu sa version. Quoi qu'il en soit, cette sortie a provoqué une plainte de l’association Mousse ainsi que de SOS homophobie.

À bien lire son communiqué, on comprend donc qu'il a bien dit ce qu'il a dit mais pas tel que Libération dit qu'il l'a dit, car cela ne se dit pas. Aurane Reihanian ne s'excuse en revanche pas pour certains autres propos problématiques. "La première génération de musulmans, ils ont bossé. Ils ne brûlaient pas des voitures comme leurs enfants", disait-il à Mediapart le 3 décembre.

Pendant ce temps, le reste des jeunes LR demandait à Laurent Wauquiez, avec de plus en plus d'insistance, une élection en bonne et due forme. Lundi soir, de nombreux cadres du mouvement de jeunes du parti de la rue de Vaugirard en rajoutait publiquement une couche :





Pour la faire courte : tout cela commençait à donner une drôle de tournure au début de mandat de Laurent Wauquiez à la tête de LR et à gâcher sa triomphale élection dès le premier tour le 10 décembre. Le nouveau boss de la droite se serait donc décidé à écarter son jeune disciple, comme le rapportait Le JDD le 17 décembre. Et à ne plus lui confier les jeunes LR comme cela était initialement prévu. Son mea culpa permettra-t-il à Aurane Reihanian de traverser la tempête ?





À LIRE SUR LE LAB :

Pour le chef des jeunes avec Wauquiez, les enfants nés de GPA "ne devraient même pas exister"

Pour le chef des jeunes avec Wauquiez, les enfants de "la première génération de musulmans" brûlent des voitures alors que leurs parents bossaient

Voir plus!