Rechercher

Taubira et les drapeaux français brûlés : démontage d'une rumeur

Taubira et les drapeaux français brûlés : démontage d'une rumeur
Christiane Taubira, en mars 2012. (Maxppp)
Image Le Lab

Par Geoffrey Bonnefoy pour

DESINTOX  - "Brûler des drapeaux français, c'est un geste de liesse pardonnable", aurait dit Christiane Taubira, la nouvelle ministre de la Justice sur RFI, selon une rumeur qui circule depuis samedi 19 mai, 20h, sur les réseaux sociaux.

Problèmes : les relayeurs de cette théorie ne partagent aucun lien, permettant de vérifier la véracité de leurs propos, pas plus qu'ils ne précisent la date de la-dite déclaration.

Joint par Le Lab, la rédaction de RFI dément. Quant aux photos utilisées pour illustrer les déclarations, elles datent d'avant 2012.

  1. 1

    RFI : "A priori, ce n'est pas chez nous"

    Brûler des drapeaux français, c'est un geste de liesse pardonnable.

    Sur certains blogs et les réseaux sociaux, les internautes sont nombreux à attribuer ces propos à la nouvelle ministre de la Justice, Christiane Taubira, et à s'insurger contre de telles déclarations, depuis samedi 19 mai, 20h. Des propos qu'elle aurait tenu sur RFI, à propos de drapeaux qui auraient été brûlés au soir de l'élection de François Hollande.

    Dans leur biographies, ces internautes se revendiquent pour la plupart de droite, parfois d'extrême-droite. 

    Le Lab a donc cherché, en vain, des traces de cette interview. Puis a contacté la rédaction de RFI, cité comme source sur les réseaux sociaux, et qui n'a pas souvenir que Christiane Taubira ait tenu de tels propos sur son antenne : 

    A priori, ce n'est pas chez nous. 

    Le reportage le plus récent, sur RFI, concernant la ministre de la Justice remonte au samedi 19 mai mais concernait... un match de basket entre prisonniers et personnels de l'administration pénitentaire. Rien sur d'éventuels drapeaux brûlés. 

    D'autre part, la rumeur ne précise pas la date de cette déclaration, ni n'indique un lien permettant de vérifier la véracité de ces propos.  

    Autre contre-vérité : aucun drapeau français brûlé n'a été signalé ce dimanche 6 mai, au soir de l'élection de François Hollande. Une fausse rumeur avait déjà éclaté le 8 mai 2012. Certains dénonçaient des drapeaux brûlés à Toulouse, ce qui n'était pas été le cas. 

    Enfin, certains tweets relayant la rumeur sont illustrés avec des photos de drapeaux brûlés français, mais ces photos ne datent pas de 2012 :

    (La photo date de 2007)

    (La photo est déjà utilisé sur un blog en juillet 2011

    Dimanche, la rumeur continuait son bonhomme de chemin, mais des doutes apparaissaient déjà :

Du rab sur le Lab