Terrorisme : le conseiller com' de Manuel Valls regarde avec attention l'exemple d'Israël en matière de sécurité

Publié à 10h47, le 31 juillet 2016 , Modifié à 11h41, le 31 juillet 2016

Terrorisme : le conseiller com' de Manuel Valls regarde avec attention l'exemple d'Israël en matière de sécurité
Harold Hauzy © LIONEL BONAVENTURE / AFP

Manuel Valls veut "reconstruire l'islam de France". C'est le Premier ministre lui-même qui l'affirme, ce 31 juillet dans Le Journal du Dimanche. Dans une tribune signée de sa main, le chef du gouvernement estime qu'il y a "urgence" à "bâtir un véritable pacte" avec la deuxième religion de France, via "la Fondation pour l'islam de France".

Le volet religieux est évidemment important dans la lutte contre le terrorisme. Mais il n'est pas le seul sujet qui intéresse l'exécutif. Il y a également la sécurité et les mesures à prendre en la matière pour limiter les attaques terroristes, les contrer.

À ce sujet, le conseiller en communication de Manuel Valls, Harold Hauzy regarde avec attention le modèle israélien en la matière. Dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 juillet, le conseiller a relayé un reportage de France 2 portant sur le sujet, laissant penser que, d'après lui, la France pourrait s'en inspirer :

 

Tout est dit. À voir.

Diffusé durant le JT de France 2 le 19 juillet, ce reportage de L’œil du 20h nous plonge dans le quotidien de plusieurs habitants de Jérusalem. On découvre les réflexes appris depuis des années par les  Hiérosolymitains. On voit des portiques de sécurité installés un peu partout, des agents de sécurité patrouiller dans le tramway, mitraillette à la main, des unités anti-terroristes circuler à moto dans les rues de la ville sainte, des abribus et des terrasses de café protégés par de grandes barrières…


Sécurité : le modèle israélien

Le reportage se termine néanmoins par un constat cruel : malgré toutes les mesures prises, le risque zéro n'existe pas. L'attaque d'un bus, en avril, à Jérusalem, l'a encore démontré.  

C'est donc ce modèle où la sécurité est la priorité numéro 1 qui semble inspirer Harold Hauzy, un système où les gens ont intégré la menace terroriste et ont appris à vivre avec. C'est d'ailleurs le message diffusé par François Hollande et Manuel Valls, mardi 26 juillet, après l'attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray. Les deux têtes de l'exécutif français ont répété que la guerre contre le terrorisme sera "longue" mais que "nous la gagnerons".

Manuel Valls a ajouté, sur le plateau du JT de TF1, que cette guerre "va nécessiter de la résilience et de la résistance". "Si nous parlons de guerre, les Français doivent intégrer que nous sommes en guerre, changer leurs habitudes", a-t-il dit. 

Dans Le Figaro le 26 juillet, l'ancien ministre de la Défense Hervé Morin a expliqué qu'il ne fallait "pas hésiter à s'inspirer de ce qui a été fait dans les pays durement frappés par le terrorisme", et notamment Israël. "Il nous faut 'israéliser' notre sécurité", a-t-il déclaré. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus